Peterhansel et Sainz continueraient bien sur leur lancée

Épargnés, contrairement à leur équipier Sébastien Loeb, par les problèmes vendredi, les deux pilotes Peugeot espèrent terminer la première semaine de la même façon.

Avec L.R., Uyuni - Les deux anciens vainqueurs ont terminé la plus longue spéciale du rallye, vendredi, séparés de 17 secondes seulement à l'avantage de l'ancien motard. Et l'écart entre eux est désormais de 5’55” au classement général, toujours à l'avantage de Peterhansel qui a retrouvé la tête du rallye alors que Loeb reste intercalé en 2e position.

C'est une longue spéciale, et c'est toujours difficile de rester concentrés pendant aussi longtemps,” a dit le vainqueur du jour. “Mais ça s'est bien passé, nous n’avons pas rencontré de problèmes de navigation, pas de crevaison, donc tout va bien. C'est de la piste unique, il n'y a pas encore vraiment de hors-piste.”

La voiture reste très jeune et nous ne sommes pas à l'abri d'avoir des problèmes techniques. C'est arrivé à Cyril Despres hier [jeudi], et ça peut arriver à n'importe lequel des trois leaders aussi.”

Carlos Sainz, pour sa part, a laissé derrière lui ses problèmes des deux premiers jours et se trouve aujourd'hui totalement dans la lutte pour la victoire, au même titre que ses équipiers français.

Ce fut une bonne spéciale. La voiture a bien fonctionné. Nous avons eu quelques problèmes, mais pas d'ordre mécanique,” a dit l'Espagnol à Motorsport.com. “Nous avons roulé 200 kilomètres dans la poussière dégagée par la voiture de Sébastien. C’était difficile et long mais le reste s’est bien déroulé.”

Heureusement, il ne faisait pas très chaud. Bien sûr, il y avait les effets de l’altitude mais je n’ai pas eu de problème personnellement.”

Le plus rapide des trois

Relégué à 13’20” de Loeb, alors leader, mardi soir au terme de la deuxième étape, Sainz a depuis été le plus rapide des trois leaders de l'équipe française au chronomètre même si, contrairement à Loeb et “Peter” qui en comptent respectivement trois et deux, il n'a encore remporté aucune victoire d'étape.

La bonne nouvelle est que nous sommes plus près des leaders, et c'est tout ce qui compte,” dit-il. “Nous espérons atteindre la deuxième semaine sans complications.”

Deux spéciales en une

Pour atteindre la deuxième semaine, à partir de lundi après une journée de repos, il faudra se sortir sans encombre de la spéciale de ce samedi, longue de 336 km et qui a la particularité d'être divisée en deux tronçons : un premier de 230 km en Bolivie, un second de 106 km en Argentine puisque cette journée marque le retour du rallye dans ce pays. Entre les deux : un court secteur de liaison de 80 kilomètres, le temps de passer la frontière.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Dakar
Événement Dakar
Pilotes Carlos Sainz , Stéphane Peterhansel
Type d'article Actualités
Tags car, loeb, peterhansel, peugeot, sainz