Quelle erreur Sainz a-t-il commise pour se perdre ?

Une grosse erreur de navigation a coûté cher à Carlos Sainz sur la troisième étape du Dakar. L'Espagnol et son copilote expliquent leurs déboires.

Quelle erreur Sainz a-t-il commise pour se perdre ?

Carlos Sainz a-t-il perdu gros ? Dans une épreuve aussi longue et rude que le Dakar, impossible de l'affirmer de manière rédhibitoire alors que seulement trois étapes ont été disputées, mais le tenant du titre a été le grand perdant de la journée de mardi, dans la boucle autour de Wasi Ad-Dawasir. Le pilote espagnol a laissé filer pas moins d'une demi-heure à cause d'une erreur de navigation, pointant désormais à la quatrième place du général avec 33'34 de retard sur le leader Stéphane Peterhansel. Mais que s'est-il passé dans le premier tiers de spéciale pour que le buggy Mini perde sa route, alors qu'il avait justement repris la voiture sœur, qui s'était élancée plus tôt ?

"C'était une journée compliquée, c'est dommage car nous nous en sortions bien", regrette Carlos Sainz. "Mais il faut relier tous les points pour faire une bonne étape. Et le problème aujourd'hui, c'était la navigation. Nous étions bloqués sur un point. Nous avons validé le premier point de passage. Nous pensions avoir perdu l'autre point de passage et nous étions confus car nous pensions aussi être à un autre point du roadbook. La réalité de la situation n'était pas très claire. Il faut demander à Lucas [Cruz], il vous l'expliquera mieux."

Lire aussi :

Lundi, lors du traditionnel briefing des organisateurs, le directeur de course David Castera avait prévenu que le vent soufflerait fortement toute la journée et que les traces, notamment celles des motards partis plus tôt, seraient donc peu visibles, enjoignant les concurrents à être très attentifs au cap à tenir. Dans une zone de pistes sablonneuses et sinueuses, sur un plateau un peu vallonné, Carlos Sainz et Lucas Cruz ont en fait validé le point de passage suivant celui qu'ils recherchaient. C'est ce qui les a complètement déstabilisés et leur a fait perdre une demi-heure avant de comprendre la situation et de se remettre en selle.

"Nous étions sur la piste et il y a eu un changement de cap pour les kilomètres suivants", précise Lucas Cruz, copilote de Carlos Sainz. "Nous avons tourné un peu à gauche, mais avec une telle malchance que nous avons validé le point suivant celui que nous devions valider. À partir de ce moment-là, je n'ai rien compris, je ne savais pas où j'étais. Alors nous avons commencé à suivre les traces pour essayer de retrouver nos repères. Quand nous avons réalisé quelle était l'erreur, nous avons fait demi-tour et nous avons validé le point précédent, puis nous avons continué. Pour finir, nous avons eu une crevaison."

Au classement général, cette journée contraint Carlos Sainz à marquer le pas derrière les deux autres grands favoris que sont Stéphane Peterhansel et Nasser Al-Attiyah, mais la route est encore longue pour celui qui avait remporté dimanche la première étape.

"Récupérer une demi-heure est assez compliqué", admet-il. "De notre côté, nous restons concentrés et nous avançons. Pour la stratégie, la course est encore longue et il faut voir ce qui va se passer pour les autres, sans quoi on ne peut pas rattraper un tel écart. C'est le Dakar, c'est comme ça, tout peut arriver jusqu'au dernier kilomètre. Nous ne pouvons qu'aller de l'avant."

Avec Sergio Lillo et Maria Guidotti 

partages
commentaires
Peterhansel tient malgré "un peu de déchet, un peu d'erreurs"

Article précédent

Peterhansel tient malgré "un peu de déchet, un peu d'erreurs"

Article suivant

Des dunes "énormes" pour Serradori, Loeb "content d'être au bout"

Des dunes "énormes" pour Serradori, Loeb "content d'être au bout"
Charger les commentaires