Romain Dumas au Dakar sur une 3008 DKR

Le tout nouveau Champion du monde d'Endurance prendra part pour la troisième fois consécutive à la grande classique hivernale des rallyes-raids, au volant d'une toute nouvelle Peugeot 3008 DKR.

C'est la propre structure du double vainqueur des 24 Heures du Mans, RD Rallye Team, qui préparera et alignera cette venue s'ajouter aux quatre de l'équipe officielle Peugeot Sport. Romain Dumas sera présent pour la seconde fois consécutive en Amérique du Sud au volant d'une Peugeot, après avoir pris part à l'édition 2016 sur une 2008 DKR version 2015.

Mon but est simple, continuer à gravir les échelons”, déclare celui qui participera ce week-end au Rallye du Var, comptant pour le Championnat de France, avec une Porsche 911 GT3. “En 2015, j’avais tout à découvrir. J’ai beaucoup appris. En 2016, j’avais de meilleurs éléments à ma disposition, j’ai pu terminer le Dakar pour la première fois [en 20e position] et me prendre un peu plus au jeu. J’ai encore appris.”

En 2017, je sais que je dois toujours apprendre, mais j’ai bien évidemment envie de progresser dans la hiérarchie. C’est une course d’endurance, donc je ne change pas ma philosophie : il faut être à l’arrivée et ne pas commettre d’erreur, ou en tout cas éviter au maximum les embûches. Je pense que le top 15 est un objectif réaliste mais je ne suis pas obnubilé par cette place. Je veux tout simplement continuer à franchir les étapes et grimper dans la hiérarchie.”

Un nouveau copilote

Pour son troisième Dakar, l'un des pilotes les plus polyvalents de sa génération aura un nouveau copilote en la personne d'Alain Guehennec, qui compte pas moins de 26 participations à l'épreuve et prendra place dans le baquet de droite d'une Lionne bénéficiant notamment d’un travail sur les suspensions, le refroidissement et le poids, avec une optimisation du comportement et de l’utilisation du moteur à bas régime.

Je sais que j’ai une meilleure voiture que lors de l’édition 2016 et c’est forcément quelque chose de motivant”, poursuit l'Alésien. “Il y avait un vrai ‘step’ entre 2015 et 2016, cette fois c’est encore autre chose. C’est une chance, une belle opportunité. Il s’agit aussi d’une preuve de confiance de Peugeot Sport envers le RD Rallye Team, dont le sérieux est désormais reconnu. De mon côté, j’ai pu faire des essais au Maroc, profiter de l’expérience des pilotes officiels…”

Le Dakar, c’est un peu comme Le Mans : il y a toujours une part d’incertitude, un petit quelque chose qu’on ne peut totalement maîtriser.

Romain Dumas

Alain Guehennec me rejoint aussi et m’apportera une immense expérience, particulièrement dans la navigation. Je suis conscient des cartes que j’ai en main et je compte les utiliser à bon escient. J’aborde ce Dakar avec un regard neuf, avec une grande motivation. [Mais] je reste prudent parce que le Dakar, c’est un peu comme Le Mans : il y a toujours une part d’incertitude, un petit quelque chose qu’on ne peut totalement maîtriser. C’est parfois la course qui choisit.”

Comme toujours, je prendrai le départ avec la volonté de donner le meilleur de moi-même et d’apporter mes qualités et mon expérience de la compétition automobile, même si je suis habitué à d’autres univers.”

Accessoirement mais pas tant que ça, car ce changement symbolise l'arrivée d'un nouveau partenaire, la 3008 se parera, en plus du blanc, de bleu à la place du rouge de l'édition précédente pour affronter les pistes argentines, boliviennes mais aussi paraguayennes cette année.

Les gens ne s’en souviennent peut-être pas, mais j’ai longtemps porté le bleu, ma couleur préférée, et le blanc”, rappelle Dumas. “C’est sympa de retrouver ces couleurs pour l’occasion, même si ce n’est pas ce qui fera la différence sur les pistes.”

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Dakar
Pilotes Romain Dumas
Type d'article Actualités
Tags esm, presentation