Autos, étape 8 - Peterhansel gagne, Sainz assure

Net leader du classement général depuis samedi, l'Espagnol de Peugeot est entré dans une phase de gestion de course, laissant ses équipiers Stéphane Peterhansel et Cyril Despres en découdre avec Nasser Al-Attiyah pour la victoire d'étape.

Autos, étape 8 - Peterhansel gagne, Sainz assure
#303 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Carlos Sainz, Lucas Cruz
Carlos Sainz, Peugeot Sport
#300 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Stéphane Peterhansel, Jean-Paul Cottret
#300 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Stéphane Peterhansel, Jean-Paul Cottret
Stéphane Peterhansel, Peugeot Sport
#308 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Cyril Despres, David Castera
Cyril Despres, Peugeot Sport
#301 Toyota Gazoo Racing Toyota: Nasser Al-Attiyah, Mathieu Baumel
#301 Toyota Gazoo Racing Toyota: Nasser Al-Attiyah, Mathieu Baumel
#304 Toyota Gazoo Racing Toyota: Giniel de Villiers, Dirk von Zitzewitz

Nasser Al-Attiyah avait beau dire il y a 48 heures, lors de la journée de repos à La Paz, qu'il sentait pouvoir encore battre les Peugeot, puis réaffirmer hier qu'il ferait tout pour être en position de saisir la moindre opportunité que celles-ci lui laisseraient, le pilote Toyota ne semble guère en mesure d'inverser le cours des choses à la régulière.

Ce dimanche, sur la plus longue spéciale du rallye avec ses 498 kilomètres dans le cadre de la huitième étape entre Uyuni et Tupiza, en Bolivie, le Qatari a fait illusion en début de parcours avant de devoir céder, impuissant – et même s'il a conservé un bon rythme – face aux Peugeot de Stéphane Peterhansel et Cyril Despres. Les trois hommes se tenaient en seulement 16 secondes après 300 kilomètres de course, mais l'écart a ensuite inexorablement grandi entre les deux buggys 3008 DKR Maxi et le pick-up Hilux 4x4.

Le grand perdant de la veille, comme le bon samaritain qui avait sacrifié son étape et une partie de sa voiture pour lui permettre de continuer après avoir arraché une roue et une partie de l'arrière de sa voiture, avaient la victoire d'étape dans le viseur tandis que Carlos Sainz, leur équipier leader du rallye, pouvait commencer à gérer davantage. Peterhansel s'impose finalement avec 49 secondes d'avance sur Despres, Al-Attiyah échouant à 2'12 devant son équipier Bernhard ten Brinke à 5'00 et Sainz à 7'04.

Sur la troisième Toyota officielle, Giniel de Villiers, après être resté en embuscade en début de parcours à environ une minute de son chef de file et des deux Français, a subitement perdu plus d'un quart d'heure et son retard a continué de croître lentement mais sûrement au point de lui faire perdre sa quatrième place du classement général au profit de Ten Brinke.

Rendez-vous mardi

Devant eux, Al-Attiyah conserve la deuxième place (à 1h06'37 de Sainz auquel il a repris 4'52) avec encore 7'07 d'avance sur Peterhansel. Celui-ci ne précédait De Villiers que de huit secondes au départ de cette étape et voit sa troisième position nettement consolidée.

Avec l'annulation de la dernière spéciale bolivienne en raison des fortes pluies tombées dans la région, les concurrents rallieront Salta par la route, lundi, et reprendront la course mardi sur 373 kilomètres chronométrés de la dixième étape qui verra le rallye rejoindre Belén et l'Argentine.

Classement général

 

Pilote

Copilote

Voiture

Temps

& écarts

 Carlos Sainz

 Lucas Cruz

Peugeot  27h04'00

 Nasser Al-Attiyah

 Mathieu Baumel

Toyota  1h06'37

 Stéphane Peterhansel

 Jean-Paul Cottret

Peugeot   1h13'42 

 Bernhard ten Brinke

 Michel Périn

Toyota  1h23'00 

 Giniel de Villiers

 Dirk von Zitzewitz

Toyota  1h37'09 
6

 Jakub Przygonski

 Tom Colsoul

Mini 2h28'36
7

 Martin Prokop

 Jan Tomanek

Ford 2h43'30
8

 Khalid Al-Qassimi

 Xavier Panseri

Peugeot 2h55'42
9

 Patrick van Merksteijn

 Maciej Marton

Toyota 4h59'41
10

 Sebastian Halpern

 Edu Palenta

Toyota 6h56'35

 

partages
Motos, étape 8 - Van Beveren plie mais ne rompt pas

Article précédent

Motos, étape 8 - Van Beveren plie mais ne rompt pas

Article suivant

Al-Attiyah: "Si quelque chose arrive à Carlos, nous serons là…"

Al-Attiyah: "Si quelque chose arrive à Carlos, nous serons là…"