Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
33 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
Événement terminé
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

De Soultrait : On ne pouvait pas aller plus vite

partages
commentaires
De Soultrait : On ne pouvait pas aller plus vite
Par :
10 janv. 2018 à 12:02

Ainsi s'exprimait le pilote Yamaha, mardi, à l'arrivée de la quatrième étape du Dakar qui a vu son équipier Adrien van Beveren, désormais leader du rallye, et lui signer un impressionnant doublé en ne commettant aucune erreur de navigation.

#4 Yamaha Official Rally Team: Adrien van Beveren
#4 Yamaha Official Rally Team: Adrien van Beveren
#4 Yamaha Official Rally Team: Adrien van Beveren
#4 Yamaha Official Rally Team: Adrien van Beveren
#23 Yamaha Official Rally Team: Xavier De Soultrait
#23 Yamaha Official Rally Team: Xavier De Soultrait
#23 Yamaha Official Rally Team: Xavier De Soultrait

Vainqueur de cette spéciale, mardi, Adrien van Beveren est le nouveau leader de la catégorie moto en bénéficiant, outre sa remarquable performance, de l'abandon d'un Sam Sunderland en proie à des douleurs au dos après une mauvaise réception. Son dauphin est le régulier Pablo Quintanilla sur sa Husqvarna, à 1'55, qui précède la Honda de Kevin Benavides alors que la première KTM, celle de Matthias Walkner, pointe désormais en quatrième position.

"C’était une étape costaud. Je suis parti dans la deuxième ligne [de 15 concurrents, ndlr], donc sur la plage j’ai attaqué pour rejoindre les premiers. C’était assez sympa, mais je me suis vite retrouvé dans la poussière et c’était assez dangereux pour dépasser les autres", a expliqué le héros du jour. "Ce moment-là était un peu frustrant parce que je n’ai pu dépasser personne pendant 100 kilomètres et je sentais bien que les autres étaient en train de partir. Mais je me suis dit que le Dakar n’allait pas se jouer sur une centaine de kilomètres."

"Une fois dans les dunes, j’ai pu doubler et je suis passé devant. J’ai roulé avec Xavier et j’ai ouvert une bonne partie de la spéciale. Je gagne cette spéciale et c’est toujours émouvant de remporter une spéciale sur le Dakar. C’est aussi une belle récompense pour Yamaha, parce qu’ils bossent beaucoup toute l’année pour nous faire gagner."

Quand on roule ensemble comme ça, je pense que derrière ils peuvent s’accrocher.

Xavier de Soultrait

Désormais cinquième du général, Xavier de Soultrait estimait pour sa part qu'il n'aurait pas été possible de faire mieux pour le duo dans le désert de l'Ica.

"C’était 'full attack' ! Je pense qu’on termine premier et deuxième avec mon coéquipier", disait le Moulinois avant que ce résultat ne soit confirmé. "Je suis parti dans la première vague sur la plage, à fond. J’étais devant pendant les 200 premiers kilomètres, puis Adrien m’a repris et on a continué ensemble, dans les dunes. Quand on roule ensemble comme ça, je pense que derrière ils peuvent s’accrocher. Parce qu’en tout cas, nous on ne peut pas aller plus vite."

"C’est Adrien qui a fait le gap dans les dunes : il a poussé, et je me suis dit qu’il ne fallait pas le laisser partir. Je me suis tapé dedans, parce que pour le suivre ce n’est pas évident, mais ça a été la course poursuite jusqu’à la fin."

Van Beveren s'élance aujourd'hui le premier devant De Soultrait dans les 267 kilomètres de la cinquième spéciale, sur un parcours partiellement différent et tracé en parallèle de celui des autos.

 
Article suivant
Peterhansel a perdu plusieurs minutes "bêtement"

Article précédent

Peterhansel a perdu plusieurs minutes "bêtement"

Article suivant

Loeb perd 25 minutes en début de cinquième étape

Loeb perd 25 minutes en début de cinquième étape
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar
Pilotes Adrien van Beveren , Xavier de Soultrait
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Jean-Philippe Vennin