Formule 1 MotoGP WSBK
07 août
Événement terminé
C
Aragon I
28 août
Prochain événement dans
15 jours
Formule E WEC
C
Bahreïn
19 nov.
Prochain événement dans
98 jours
WRC
04 sept.
Shakedown dans
22 jours
18 sept.
Prochain événement dans
36 jours

Toby Price - Gagner le Dakar, "quelque chose de spécial dans ma vie"

partages
commentaires
Toby Price - Gagner le Dakar, "quelque chose de spécial dans ma vie"
Par :
17 janv. 2016 à 15:15

Deuxième en 2015 pour sa première participation au Dakar, l'Australien de 28 ans a réalisé une course quasi parfaite pour reprendre avec brio et succès le flambeau de Marc Coma chez KTM. Interview exclusive.

Le vainqueur chez les motos Toby Price, KTM
#3 KTM : Toby Price
#3 KTM : Toby Price
#3 KTM : Toby Price
#3 KTM : Toby Price
#3 KTM : Toby Price
#3 KTM : Toby Price
#3 KTM : Toby Price
#3 KTM : Toby Price
#3 KTM : Toby Price
#3 KTM : Toby Price
#3 KTM : Toby Price
#3 KTM : Toby Price
Toby Price
#3 KTM : Toby Price
#3 KTM : Toby Price

Avec L.R., Rosario - Toby Price était aux anges après avoir rallié l'arrivée de la dernière étape du Dakar, samedi à Rosario. Il devenait le premier pilote des Antipodes à s'imposer dans cette épreuve, et le premier motard à y parvenir au terme de sa seconde participation seulement. Mais il gardait les pieds sur terre et la tête sur les épaules autant qu'à des considérations toutes simples.

Je vais aller à la plage, boire deux bières, ou cinq, qui sait quoi d'autre,” a répondu l'Australien à Motorsport.com qui lui demandait ce qu'il allait faire là, maintenant, une fois le périple terminé.

Price gardait les pieds sur terre, aussi, en parlant de cette victoire qui restera pourtant une étape majeure dans sa carrière de pilote moto débutée à... quatre ans avec ses premiers succès, après qu'il soit monté pour la première fois sur un engin motorisé à deux roues à l'âge où l'on compte encore presque en mois plus qu'en années...

Ça ne changera pas ma vie, mais je pense que c'est quelque chose de spécial dans ma vie,” a poursuivi celui qui arborera le n°1 l'année prochaine sur sa machine. “Beaucoup de gens font le Dakar et peu parviennent à le gagner. Je peux maintenant savourer cette victoire.”

Le plan était d'être sur le podium cette année et ça s'est mieux passé que nous ne l'avions pensé. Ces deux semaines ont été difficiles, il y a eu beaucoup de travail, on a vécu une épopée incroyable à travers des pays fabuleux – avec des parties de navigation en pleine chaleur et parfois assez folles. On a trouvé des pierres qui auraient pu endommager les roues rapidement. C'était clairement un Dakar difficile.”

Cinq victoires d'étape

L'Australien a semblé constamment à l'attaque cette année, ce qui renforce le sentiment de domination qu'il inspire au terme de ce Dakar. Il a remporté cinq étapes et n'en a terminé que deux au-delà du top cinq – dont une à la... 6e place.

Cette année, on a fait un gros changement. L'an dernier, le rythme était plus lent car c'était la première fois que je me retrouvais là et j'ai essayé d'apprendre le plus possible,” dit-il. “Cette fois, j'ai cherché à améliorer mon rythme. La première semaine demandait beaucoup de vitesse mais durant la seconde, la navigation était importante.”

Quand nous avons gagné des spéciales et donc ouvert la route le lendemain, c'était compliqué mais j'avais confiance. On a fait des erreurs, mais au final, la balance a penché de notre côté.”

Épisodes précédents

Né dans une famille de Nouvelle-Galles du Sud vivant au rythme des sports mécaniques, et fils d'un ancien champion de buggy tout-terrain, Price pilote des KTM depuis 2010 après avoir fait ses débuts professionnels sur Kawasaki six ans plus tôt (à 16 ans seulement).

Depuis, il a remporté notamment quatre fois le Championnat d'Australie Off-Road (en plus d'un premier titre obtenu en 2009), quatre fois également la Finke Desert Race (course célèbre dans le pays, disputée dans le Territoire du Nord) et cinq fois la Hattah Desert Race (l'équivalent en Province du Nord-Ouest), devenant le meilleur spécialiste du désert en Australie – un pays où il y a de quoi faire en matière...

Également vainqueur de catégorie aux mythiques Six Jours Internationaux de l'Enduro en 2014, année où ils furent organisés en... Argentine, Price a fait son entrée dans l'équipe officielle KTM dans le courant de la saison dernière, en juillet précisément, pour succéder à un certain Marc Coma – et en terminant 8e de son premier rallye-raid quelques semaines plus tard, au Maroc. Il a désormais succédé également, au palmarès du Dakar, à l'Espagnol devenu Directeur sportif de l'épreuve qu'il a lui-même remportée à cinq reprises.

Price ne se considère pas pour autant comme le leader incontesté de KTM, et ne ressentait de ce fait pas de pression supplémentaire en récupérant la place laissée vacante par Coma.

Il n'y avait pas de pression,” assure-t-il. “J'avais confiance. Marc s'était retiré et beaucoup de gens se sont dit: que va-t-il se passer maintenant? C'est bon d'être sur le podium après tant de doutes.”

Je ne penserai jamais comme ça [en se considérant comme un leader]. Tous, ici, réalisons un gros travail d'équipe. Nous nous sommes aidés les uns les autres. Jordi Viladoms m'a beaucoup aidé avec toutes ses années d'expérience, il m'a appris beaucoup plus que seulement en matière de navigation. Tout le monde ici m'a appris à bien faire mon travail et nous sommes contents du résultat.”

Ne pas mollir

Comme tout motard qui se respecte, Price a connu la douleur et les blessures en compétition en se cassant trois os de la nuque en 2013 puis la cheville et le pied droit l'année dernière – ce qui ne l'avait pas empêché de remporter le prologue de la Finke Desert Race le lendemain, puis les deux étapes de la course. Pas une raison pour envisager de laisser tomber la moto, bien sûr. Mais quand on sait qu'il a terminé 6e et 8e des deux courses de Stadium Super Trucks qu'il a disputées sur le circuit d'Adélaïde en 2015, on prend bonne note que le garçon n'est pas non plus un manche sur quatre roues.

En attendant, il sait que rien n'est jamais acquis et encourage KTM – qui a bien choisi son sans neuf avec aussi Antoine Meo, vainqueur de deux étapes – à continuer de travailler pour que ce succès en appelle d'autres, sur le Dakar et ailleurs. 

L'équipe Honda est très forte, ils ont clairement été bons,” dit-il. “Avoir plus de concurrents en lice est bon pour le sport, c'est bien de voir de la bagarre en tête, et KTM ne peut pas toujours gagner. Mais le principal objectif est de tout faire pour.”

Catégorie moto - Le classement final

Article précédent

Catégorie moto - Le classement final

Article suivant

Dakar - Les plus belles photos de la deuxième semaine

Dakar - Les plus belles photos de la deuxième semaine
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar
Pilotes Toby Price
Auteur Jean-Philippe Vennin