Audi veut poursuivre sur sa lancée sur le Hungaroring

Après un solide week-end sur le Lausitzring, le clan Audi entend bien briller sur le Hungaroring ce week-end, un circuit où la marque d'Ingolstadt avait signé une impressionnante démonstration l'an passé.

Depuis le début de la saison, Mercedes et Audi, et plus précisément Lucas Auer et Jamie Green, vainqueurs chacun de deux manches sur les quatre premiers rendez-vous, se livrent à un duel de haut niveau, mis dos à dos par le manque chronique de performance des BMW.

Ce week-end, la marque d'Ingolstadt aborde l'un de ses terrains de jeu favoris. L'an passé en effet, les Audi RS5 avaient signé une performance sans précédent en signant les huit meilleurs temps des qualifications pour la course 1, concluant ensuite la première manche sur un retentissant sextuplé emmené par Edoardo Mortara. Le lendemain, Audi signait un doublé lors de la course 2, avec Mattias Ekström devant Adrien Tambay.

"Nous espérons une démonstration aussi forte avec notre nouvelle Audi RS 5 DTM", explique Dieter Gass, le patron de la compétition chez Audi. "À Hockenheim, puis sur le Lausitzring, nous étions performants. Malgré tout, et par le fait qu'il n'y a que peu d'opportunités de dépassement sur le Hungaroring, de bonnes positions sur la grille seront particulièrement cruciales. Lors des premières courses de la saison, nous avons encore des progrès à faire de ce point de vue."

Vainqueur de la deuxième course lors du meeting d'ouverture à Hockenheim, Jamie Green a ainsi récidivé lors de la seconde manche sur le Lausitzring. Désormais deuxième du championnat derrière Lucas Auer, le pilote britannique, qui attend toujours son premier titre en DTM depuis ses débuts dans la discipline en… 2005, s'apprête à retrouver l'un de ses circuits favoris, ce week-end en Hongrie.

L'un des challenges les plus importants du calendrier

Jamie Green

"Pour moi, ce circuit fait partie des challenges les plus importants du calendrier", commente Green. "En raison de ses nombreux virages et de ses courtes lignes droites, vous devez constamment freiner et accélérer à nouveau. Il n'y a pas de secteur où vous pouvez cesser de vous agripper au volant, et vous n'avez pas le temps de réfléchir. En 2014, j'ai un peu souffert là-bas. L'an passé, avec une deuxième place le samedi, les choses sont allées nettement mieux. C'est sur cette base que je veux poursuivre."

On notera que les deux autres pilotes Audi les mieux placés au championnat, avant le Hungaroring, sont Mike Rockenfeller (quatrième) et Mattias Ekström (Sixième). Loïc Duval, lui, entend bien décrocher ses premiers points en DTM ce week-end.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Événement Hungaroring
Circuit Hungaroring
Pilotes Jamie Green
Type d'article Preview