BMW critique l’attitude de Wehrlein - "Il doit se calmer"

Jens Marquardt, le directeur de la compétition, s’est montré très critique envers le nouveau champion DTM Pascal Wehrlein (Mercedes) après son contact avec Martin Tomczyk lors de la course 1 à Hockenheim.

En route vers le titre en DTM, Pascal Wehrlein bataillait en effet aux alentours de la 15e place lors de la course du samedi à Hockenheim lorsqu’il se frottait à la BMW de Martin Tomczyk, lui-même en bagarre avec la Mercedes de Maximilian Götz. Alors que la BMW virait un peu large au dernier virage, Wehrlein tentait de prendre l’ouverture au prix d’un premier contact avec le pilote allemand. Les deux hommes parcouraient la ligne droite des stands cote à cote, Wehrlein n’hésitant pas à aller au contact portière contre portière, avant de finalement reperdre sa position quelques centaines de mètres plus loin. 

Une manœuvre qui ne fut pas du goût de Jens Marquardt, le directeur de la compétition chez BMW. "Je n’ai pas aimé la manœuvre de Pascal face à Martin Tomczyk", a expliqué ce dernier. "Peut-être qu’il doit se calmer un peu. Et c’est peut-être quelque chose que vous devez garder en tête lorsque vous luttez pour le titre".

"Je n’aime pas ce genre de manœuvre", insiste Marquardt. "Il doit peut-être prendre du recul et revoir cela à froid, comme il l’a fait après le week-end du Nürburgring".

Je pense qu’il doit mûrir un peu.

Jens Marquardt, le directeur de la compétition chez BMW, au sujet de Pascal Wehrlein.

Au Nürburgring en effet, Pascal Wehrlein était également allé au contact au départ de la course 1 face à une autre BMW, celle de Maxime Martin, alors que le pilote belge tentait de prendre la première place au premier virage. Après avoir brutalement obliqué vers la M4, la Mercedes de Wehrlein avait tiré tout droit suite à ce choc. L’épreuve avait ensuite été stoppée par un drapeau rouge pour un autre incident, et Wehrlein s’était dirigé furieux vers Maxime Martin, avant de reconnaître ses torts par la suite, et s’en excuser.

"(Au Nürburgring), il pensait avoir été heurté par un autre pilote", continue Jens Marquardt. "Mais au final il a réalisé que c’était lui qui était allé toucher un autre pilote. Je pense qu’il doit mûrir un peu. Honnêtement : des manœuvres comme celles-ci ne sont pas nécessaires, et certainement pas correctes, même pour un champion".

Propos recueillis par Stefan Ziegler.

A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Martin Tomczyk , Pascal Wehrlein
Type d'article Actualités
Tags bmw, dtm, mercedes, wehrlein