Les communications radio entre le pilote et son stand bannies en 2017

Le championnat DTM n'autorisera plus les communications entre le pilote et son stand durant la course pour la saison 2017.

En-dehors des périodes de drapeaux jaunes afin de communiquer des instructions liées à la sécurité, ou lorsque les pilotes seront dans la pitlane, les équipes ne pourront plus communiquer avec leur pilote que par le biais du panneautage.

Cette nouveauté accompagne un certain nombre de changements de la réglementation sportive en vue de l'ouverture de la saison du DTM à Hockenheim.

Des restarts sur deux lignes seront désormais appliqués à l'issue des périodes de voiture de sécurité, alors que l'usage du DRS a été simplifié avec des plages d'utilisation égales entre la course du samedi et celle du dimanche.

Ainsi, alors que l'usage du DRS l'an passé était limité à un nombre défini en fonction du nombre de tours sur chaque course, les pilotes pourront désormais activer leur aide au dépassement à trois reprises sur douze tours, soit un nombre de 36 activations de DRS par course.

Les pilotes auront également l'occasion de marquer des points lors des 18 séances qualificatives de l'année, avec trois points pour le poleman, deux pour le deuxième, et un pour le troisième.

"Mettre le sport au centre des attentions"

"En DTM, nous voulons mettre le sport au centre des attentions", a déclaré Gerhard Berger, le nouveau président de l'ITR, organisateur du DTM.

"Le DTM compte un plateau incroyablement relevé avec des pilotes de haut niveau, et les fans veulent que ces performances se retrouvent en course."

Le championnat conserve par ailleurs un système de lest de performance "largement inchangé", avec des plots de 2,5 kg pouvant s'ajouter pour un lest maximum de 15 kg, ou être retirés pour un maximum de 30 kg sous le poids de base de 1'125 kg.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Type d'article Actualités