Dernière répétition avant homologation pour l'Audi RS 5 DTM 2017

Les trois constructeurs engagés en DTM ont pris part à trois dernières journées d'essais à Portimão avant l'homologation des nouvelles voitures. L'occasion pour Audi de peaufiner la nouvelle RS 5.

Moteur plus puissant, nouveau package aéro, retour des pneus neufs : les voitures de DTM connaîtront un vrai gain de performance en 2017, des mesures prises par les organisateurs de la série allemande afin de garantir un meilleur spectacle aux fans du championnat, avant une refonte totale de la réglementation technique en 2019, où l'on devrait assister à la création d'une série de supertourisme mondiale commune entre le DTM, le WTCC et le Super GT. 

Avant l'homologation définitive des nouvelles voitures DTM, qui interviendra le mercredi 1er mars, les trois constructeurs du championnat, Audi, BMW et Mercedes, ont eu l'occasion de tester une dernière fois en piste les nouveaux éléments introduits cette saison.

Après cette échéance en effet, date limite de dépôt des spécifications techniques définitives de la voiture, aucune modification ne sera admise.

"Les tests à Portimão ont confirmé que nous nous dirigeons dans la bonne direction", se réjouit Dieter Gass, nommé directeur de la compétition chez Audi en fin d'année dernière. "Les voitures ont un son plus rauque, et sont plus rapides. Je pense que c'est visible sur la piste." 

"Le plus grand changement demeure malgré tout les pneus tendres. En fonction de comment ils sont utilisés, la différence entre les temps au tour peut être considérable. Il y aura beaucoup d'options stratégiques différentes, ce qui rendra les choses vraiment intéressantes. Le pilote jouera également un rôle plus important."

En piste cette semaine à Portimão, tout comme Jamie Green, René Rast et Loïc Duval, Mattias Ekström confirme lui aussi le rôle prépondérant des nouveaux pneus neufs en DTM lors de cette nouvelle saison, et évoque même une relative inquiétude quant à leur dégradation excessive.

"Nous avons usé beaucoup de gommes", raconte le vétéran Suédois, qui a limé la piste le jeudi. "Après une seule journée, les choses semblaient assez chaotiques sur la piste. Je me réjouis déjà de voir les 18 voitures en piste pour la première fois à Hockenheim. Elles vont y laisser beaucoup de gommes."

Loïc Duval prend ses marques

De son côté, Loïc Duval, qui débutera cette année en DTM, s’est surtout attaché à prendre ses marques au volant de sa nouvelle monture. "Cela s’est bien passé", explique le pilote français, qui a partagé son temps de roulage sur la RS 5 avec René Rast lors de la journée du mercredi. "C'était une journée productive pour moi et nous avons bouclé tous les aspects de notre programme : les qualifications, les distances de course, et même des essais de départ."

"J'ai eu également l'occasion de travailler pour la première fois avec mon ingénieur, Mathieu Le Nail. Comme nous le savons, l'interaction entre le pilote et l'ingénieur est très importante en DTM."

La version 2017 en piste à Vallelunga

La nouvelle Audi RS 5 DTM sera dévoilée le 7 mars lors du Salon de Genève, en même temps que la nouvelle version route de la RS 5. La voiture sera ensuite en piste lors de trois nouvelles journées d'essais à Vallelunga, du 14 au 16 mars avant quatre dernières journées à Hockenheim du 3 au 6 avril.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Événement Essais de février à Portimao
Circuit Algarve International Circuit
Pilotes Mattias Ekström , Loïc Duval , Jamie Green , René Rast
Type d'article Résumé d'essais