DTM – Course : Spengler, enfin !

Toujours placé, jamais titré, c'est ce que l'on pouvait dire de Bruno Spengler avant cette finale 2012 de DTM à Hockenheim, que le Canadien a remporté, s'adjugeant par la même occasion son premier titre en championnat de tourisme allemand

Toujours placé, jamais titré, c'est ce que l'on pouvait dire de Bruno Spengler avant cette finale 2012 de DTM à Hockenheim, que le Canadien a remporté, s'adjugeant par la même occasion son premier titre en championnat de tourisme allemand.

Deuxième de la course mais également dauphin de Bruno Spengler, Gary Paffett pourra s'en vouloir d'avoir échoué d'un rien pour la quatrième fois de sa carrière.

Troisième de cette manche à Hockenheimring II, Augusto Farfus Jr a encore accentué son avance sur Dirk Werner et Adrien Tambay et s'est offert le titre de meilleur rookie de la saison. Alors qu'il a achevé la course au pied du podium, Jamie Green a quant à lui conservé sa troisième place au classement final.

La tension est palpable sur la grille de départ, quelques minutes à peine avant le lancement de cette ultime course de la saison, qui peut encore voir trois pilotes être titrés. Sur le papier, l'avantage est à Gary Paffett, leader incontesté du championnat depuis la première manche de la saison, sur ce même tracé d'Hockenheim. Mais voilà, depuis quelques rendez-vous déjà Bruno Spengler grignote et le pilote BMW se retrouve à tout juste trois points de son ancien équipier avant de prendre part à ce dernier rendez-vous 2012.

La procédure de départ est lancée, Farfus occupe la pole devant Paffett et Spengler. C'est parti ! Gary Paffett manque complètement son départ et se fait griller la politesse par Bruno Spengler tandis que Joey Hand tente de trouver l'ouverture sur le Britannique. Mattias Eström, opportuniste, tente de dépasser les deux hommes mais permet à Paffett de remonter en troisième position. Très rapidement, Farfus Jr s'écarte pour laisser passer son leader, qui profite jusque là d'un scénario idéal. Victime d'une collision avec Susie Wolff, Adrien Tambay est contraint à l'abandon. Sa roue arrière-gauche a pris un coup...

Spengler termine donc le premier tour en tête devant Farfus Jr et Spengler. Green, toujours dans la course au titre, est remonté en 6ème position après s'être élancé depuis la 9ème place sur la grille (il était initialement 10ème mais a pu gagner une place grâce au départ en dernière position de Scheider). Les trois premiers s'envolent et profitent du bouchon que crée Mattias Ekström, incapable de suivre le rythme aujourd'hui.

Dès l'ouverture de la fenêtre de ravitaillements, Farfus Jr et Paffett s'engouffrent dans la voie des stands. Les deux hommes en ressortent cote à cote mais l'avantage est à la Mercedes. Paffett se retrouve provisoirement en seconde position et peut se remettre à espérer. Mattias Ekström, pourtant bien placé depuis le début de la course, est contraint à l'abandon en raison d'un écrou mal vissé. Audi peut s'en mordre les doigts, le titre constructeur vient sans doute de s'envoler puisque seul Edoardo Mortara est actuellement dans les points.

Sorti victorieux d'un duel avec Martin Tomczyk, Ralf Schumacher jette en plein milieu de la piste un élément en carbone de sa Classe-C. Pas de drapeau jaune mais les pilotes, masqués par un virage, manquent de peu de taper dans ce débris. C'est finalement Miguel Molina qui se charge de le dégager en le brisant en mille morceaux. Attention aux risques de crevaison dans cette ligne droite...

En tête, le classement n'évoluera plus de la course et, sous un tonnerre d'applaudissements, Bruno Spengler s'impose pour la quatrième fois de la saison. Une victoire ô combien importante puisqu'elle permet au Canadien de remporter le titre pilote, son premier, mais qui permet également à son équipe, le team Schnitzer, de s'octroyer le titre écurie. Derrière lui, Gary Paffett grimpe sur la seconde marche du podium, insuffisant donc pour conserver le leadership du championnat, qu'il termine en seconde position pour la quatrième fois déjà !

Augusto Farfus Jr complète le podium du jour devant Jamie Green, Dirk Werner, Edoardo Mortara - seul représentant Audi dans les points - Andy Priaulx, Joey Hand, Ralf Schumacher et Christian Vietoris. On notera l'abandon de quatre des huit Audi A5, qui laissent le titre constructeur à... BMW ! Le constructeur bavarois, pourtant nouveau-venu dans la compétition, rafle les quatre titres mis en jeu !

Pour leur dernière course en DTM, David Coulthard et Susie Wolff ont été salué par la foule. Avec pas moins de neuf saisons en DTM à eux deux, c'est une page de l'histoire du DTM qui se tourne. Ni l'un ni l'autre n'auront en revanche pu marquer des points. L'ex-pilote de F1 a été contraint à l'abandon suite à une touchette avec Timo Scheider tandis que Susie Wolff, longtemps coincée derrière Martin Tomczyk, a rallié l'arrivée en 13ème position.

 #10 Hockenheimring II - Course
#
Pilote
Voiture
Equipe
Ecart
Points
01
  25
02 + 2.2 18
03 + 12.0 15
04 + 23.5 12
05 + 25.4 10
06 + 41.7 8
07 + 42.3 6
08 + 42.8 4
09 + 43.9 2
10 + 45.1 1
11 + 58.2  
12 + 1:14.0  
13 + 1:35.9  
14 + 1 tour  
15 + 1 tour  
16 + 1 tour  
17 + 17 tours  
18 + 19 tours  
19 + 22 tours  
20 + 31 tours  
21 + 40 tours  
22 + 41 tours  

 

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Ralf Schumacher , David Coulthard , Joey Hand , Martin Tomczyk , Timo Scheider , Mattias Ekström , Bruno Spengler , Augusto Farfus , Gary Paffett , Susie Wolff , Christian Vietoris , Dirk Werner , Miguel Molina , Jamie Green , Edoardo Mortara , Adrien Tambay , Andy Priaulx
Type d'article Actualités