DTM - Chronique Mortara : A charge de revanche

Pour son tout premier week-end de compétition en DTM, Edoardo Mortara a montré un certain potentiel et s'est longtemps illustré comme étant le meilleur rookie du moment

Pour son tout premier week-end de compétition en DTM, Edoardo Mortara a montré un certain potentiel et s'est longtemps illustré comme étant le meilleur rookie du moment. De bon augure pour la suite de la saison.

Dixième temps lors des qualifications, et dans une moindre mesure meilleur débutant de la séance, le Franco-Italien qui court sous licence italienne a pris un bon envol, conservant ainsi sa position à la sortie du premier virage. A la porte des points pendant un long moment, le jeune pilote Audi s'est même offert le luxe de tenir la dragée haute à Gary Paffett avant que ce dernier ne passe par les stands.

Mais voila, c'était sans compter sur les aléas du sport automobile qui parfois peuvent vous sourire et d'autres fois non. En l'occurrence, la chance n'était pas du côté du champion F3 Euroseries 2010, qui s'est retrouvé coincé derrière le safety car à moins de quinze tours du but. Seul pilote à n'avoir effectué qu'un seul arrêt ravitaillement jusque là, Mortara se voyait contraint de s'arrêter, ce qui le fit dégringoler dans la hiérarchie. A charge de revanche dira-t-on, l'essentiel est qu'il ai montré de belles choses ce week-end.

Dans la chronique exclusive pour ToileF1.com qu'il tiendra tout au long de la saison, le natif de Genève revient sur son premier rendez-vous DTM, ses impressions sur l'ambiance, la course et ses attentes pour l'avenir. Prochain rendez-vous avec lui dans à peine deux semaines, à l'issue de la course à Zandvoort !





ToileF1 : Edoardo, vous connaissiez déjà Hockenheim, sa piste et son ambiance pour y avoir couru en F3 Euroseries par le passé. Est-ce différent lorsque l'on est pilote de DTM ?


E. Mortara : Oui, c'est totalement différent dans tous les domaines. Au niveau de l'atmosphère, c'est vraiment ahurissant. On ne s'en rend pas vraiment compte lorsque l'on pilote dans les catégories support telles que la F3 Euroseries ou le Porsche Supercup. Il y a beaucoup de fans, un nombre impressionnant d'amateurs de sport auto. Au niveau de la conduite, c'est bien évidement très différent aussi. Il faut tout reprendre de zéro, même si l'on a déjà roulé sur le circuit auparavant et que l'on connait la piste.

ToileF1 : En qualifications, vous aviez signé le meilleur chrono parmi les rookies Audi. De quoi vous donner satisfaction à l'issue de la journée de samedi ?


E. Mortara : Oui et non. J'étais un peu déçu parce que j'avais fait quelques petites erreurs en essais libres 2 et j'avais endommagé la voiture. Nous étions dans l'impossibilité d'effectuer des runs en pneus neufs et je découvrais un peu les qualifications. J'ai pris un peu de temps pour rentrer dans le rythme. Nous manquons la qualification pour quelques centièmes à peine et si j'avais fait un très bon tour nous aurions pu gagner quelques places. C'est donc un peu dommage à ce niveau là.

ToileF1 : En course, vous étiez dixième avant l'entrée en piste du safety car. Pourquoi avez-vous perdu tant de positions à ce moment là ?


E. Mortara : Notre stratégie était un peu particulière. Nous avions choisi d'être plutôt agressifs, ce qui aurait dû bien fonctionner en course. Suite aux évènements en piste, nous avions décidé de la changer et j'avais des problèmes de communication radio avec mon équipe, je n'arrivais plus à leur parler. Malheureusement, ça nous a couté plusieurs places. Nous aurions dû faire notre arrêt cinq ou six tours avant l'entrée du safety car et je pense que nous aurions été en mesure de marquer des points sur cette course. Je me suis retrouvé à la plus mauvaise place lorsque le safety car est entré en piste et je devais encore fait un pitstop. J'ai perdu énormément de temps.

ToileF1 : Que retenez-vous de positif sur l'ensemble de ce week-end ?


E. Mortara : Ça a été un week-end vraiment difficile pour moi, nous avons rencontré beaucoup de soucis et de petits problèmes que nous avons eu du mal à résoudre. J'espère qu'à Zandvoort nous aurons un meilleur package et que tout se passera bien. Dans l'ensemble, je reste très satisfait, si tout se passe bien nous devrions être assez compétitifs. Avec tous les problèmes que nous avons eu ce week-end, nous étions loin d'être ridicules et nous aurions pu marquer des points dès notre première course. Je pense que nous devons aborder la deuxième manche du championnat comme nous avons abordé celle-ci, avec tranquillité, humilité, sans vraiment chercher la performance mais en nous concentrant sur notre travail pour qu'il soit bien fait. Si nous travaillons assez dur et que l'on arrive à résoudre nos problèmes, nous arriverons à être performants.

ToileF1 : Prochain rendez-vous à Zandvoort, dans deux semaines. Qu'attendez-vous de cette course ? Visez-vous les points ?


E. Mortara : Je n'attend rien de particulier, je préfère me laisser les quatre ou cinq premières courses pour apprendre et me faire une idée de ce qu'est le DTM. C'est un championnat très relevé, où il y a de nombreux pilotes d'expérience. Il faut traiter ce championnat avec un certain respect et c'est difficile pour moi, après seulement une course, de pouvoir viser les points. J'espère pouvoir être compétitif, plus encore qu'à Hockenheim, et pourquoi pas envisager une place dans le top 8.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Gary Paffett , Edoardo Mortara
Type d'article Actualités