DTM - Chronique Prémat : Du gâchis et de l'envie

Auteur d'un excellent début de week-end, ponctué par une quatrième place à l'issue des qualifications, Alexandre Prémat a vécu une course difficile ce dimanche à Hockenheim

Auteur d'un excellent début de week-end, ponctué par une quatrième place à l'issue des qualifications, Alexandre Prémat a vécu une course difficile ce dimanche à Hockenheim.

Après une lutte particulièrement âpre avec Paul Di Resta, le Français devait céder sa position au futur vainqueur de la course. Lors de son premier arrêt ravitaillement, anormalement long, il a été touché par Jamie Green avant de crever un pneu et de casser sa suspension dans le tour suivant.

Logique prétendant au podium, le pilote Audi a été contraint à l'abandon après une course compliquée qui ne lui a pas souri. Dans sa chronique habituelle en exclusivité pour ToileF1.com, Prémat revient sur les différents incidents qui l'ont fait rentrer au garage prématurément et assure que sa motivation est intacte pour les deux dernières courses de la saison.

Alexandre, ce n'était vraiment pas votre course...

C'est vrai. Au départ, j'étais quatrième mais Paul Di Resta me double dans le quatrième virage. Une action un peu forte mais bon, il me double et j'ai écarté au maximum pour éviter le tête-à-queue. Ensuite j'étais cinquième et j'ai pris du temps pour faire chauffer les pneus avant. J'avais du mal et je perdais un peu de terrain. Au bout du quatrième tour, ça allait mieux et je commençais à revenir sur Scheider, Rockenfeller, Paffett et Di Resta.

Jamie Green était à trois ou quatre secondes dernières nous et au premier arrêt, le mécanicien a du mal à retirer la roue avant gauche et je perd quelques secondes. On perd du temps et je repars dans la ligne des stands. J'avais la priorité et Jamie Green sort juste devant moi. Il aurait dû me laisser passer ! On s'est touché et en fait il m'a entaillé tout le pneu avant droit. J'ai réussi à faire un tour mais ensuite le pneu a éclaté et m'a cassé la suspension. Du coup je me suis retrouvé dans le bac à gravier et j'ai rejoint les stands pour abandonner.

Prochain rendez-vous dans deux semaines à peine, à Adria, en Italie. Qu'attendez-vous de cette course ?

A Hockenheim le résultat était décevant mais on a vu qu'on avait le potentiel pour finir quatrième ou cinquième, facilement. Mais bon, c'est ça aussi la course. Le positif, c'est que niveau performance c'était super et maintenant je suis pressé d'être à Adria. C'est un circuit sur lequel je n'ai plus roulé depuis trois ou quatre ans. J'y ai roulé en Formule 3 et j'ai envi de finir ce que je n'ai pas pu finir à Hockenheim. Je vais tout faire pour marquer des gros points et finir sur le podium. Je sais que c'est possible.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Alexandre Prémat , Jamie Green
Type d'article Actualités