DTM - Coulthard : "Rien à voir avec la F1"

Auteur d'une première saison pour le moins discrète en DTM, David Coulthard semblait progresser de course en course pour finalement inscrire son premier point lors de la manche finale 2010 à Shanghai

Auteur d'une première saison pour le moins discrète en DTM, David Coulthard semblait progresser de course en course pour finalement inscrire son premier point lors de la manche finale 2010 à Shanghai.

Tandis que cinq rookies font leur apparition dans les paddocks, l'Écossais, lui n'en est désormais plus un. Fort d'une saison d'expérience avec sa Classe-C 2008, il tient à poursuivre sur sa lancée et à marquer plus régulièrement les points. Dans une interview accordée à Motorsport-Total.com, Coulthard revient sur ses premières impressions au volant d'une voiture de tourisme.

"Mon but était d'apprendre le plus possible. Je l'ai atteint : j'ai acquis beaucoup d'expérience et j'ai repris les habitudes de la course après un an de coupure", explique l'ex-pilote Red Bull Racing. "Le DTM est un championnat très difficile mais il n'en reste pas moins plaisant. Quand je suis arrivé à Hockenheim, je ne savais pas ce qui m'attendait. Mais au cours de la saison, j'ai de mieux en mieux exploité le potentiel de la voiture et me suis senti de plus en plus à l'aise."

"Je dois m'améliorer en qualifications et sur les départs mais je suis déjà satisfait de mon rythme en course. C'est une bonne base pour les saisons à venir", poursuit celui que l'on surnomme "le postier" en raison de sa voiture jaune aux couleurs de la Deutsche Post. "Le point que j'ai marqué à Shanghai était une belle conclusion pour mes débuts. Les différences entre une Formule Un et une voiture de DTM sont immenses, ça n'a rien à voir. La voiture elle-même, les pneus, la trajectoire idéale.... tout est différent. Certains pilotes sont tout de suite des as du volant, pour d'autres ça prend plus de temps. Moi je suis encore en phase d'apprentissage."

"Le championnat DTM est très professionnel, très bien dirigé et captivant pour les fans car de nombreux pilotes sont rapides. C'était quelque chose de nouveau pour moi de voir les fans avoir accès au paddock, c'est quelque chose que je ne connaissais pas en Formule Un. Mais cela ne me dérange pas, au contraire : Je suis un fan de course comme eux, à la différence que je peux monter dans la voiture", achève Coulthard.

La saison reprendra dans tout juste deux semaines, à Hockenheim. Un tracé que Gentleman David connait sur le bout des doigts mais qui ne lui a pas encore réussi en DTM. Douzième lors de la manche d'ouverture 2010, il avait été contrait à l'abandon en octobre dernier suite à son implication dans un carambolage avec huit autres voitures.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes David Coulthard
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités