DTM - Course : Di Resta grignote sur Spengler

C'est au Motorsport Arena Oschersleben, perdu au fin-fond de l'ex-Allemagne de l'Est, que le championnat DTM faisait escale ce week-end à l'occasion de huitième manche de la saison

C'est au Motorsport Arena Oschersleben, perdu au fin-fond de l'ex-Allemagne de l'Est, que le championnat DTM faisait escale ce week-end à l'occasion de huitième manche de la saison.

Première ligne 100% Mercedes puisque Paul Di Resta, encore lui, s'élance depuis la pole position et sera épaulé par Bruno Spengler, toujours leader du championnat. Suivent pas moins de six Audi, dont celles de Scheider et d'Ekström.

Ces derniers n'ont d'ailleurs pas le choix et doivent devancer les Mercedes pour espérer remporter le championnat. Côté météo, le soleil est au rendez-vous à l'entame de la course mais dans cette région de l'Allemagne, les conditions peuvent changer très rapidement, comme ce fut le cas la veille durant les qualifications. Voici les principales données sur la course :

t° air : 17.5°C


t° piste : 23.0°C


conditions : ensoleillé


affluence : 62.000 spectateurs


distance totale : 184.5km


nombre de tours : 50


fenêtre de ravitaillement : 11 à 36

Les 18 acteurs s'élancent pour leur tour de chauffe et se placent sur la grille de départ. La tension monte, les feux s'éteignent et c'est parti ! Très bon départ des hommes de tête, mais Scheider, un peu trop tendre, ne gagne pas de position.

Abandon prématuré de Molina et drapeau jaune déployé. C'est en tentant de passer par l'extérieur que le jeune Espagnol s'est fait sortir de la piste par Oliver Jarvis. Sans surprise, Rockenfeller laisse passer Scheider et Ekström, respectivement troisième et quatrième après deux tours de course.

C'est fini pour Winkelhock, qui laisse son Audi A4 dans les graviers dès le troisième tour, provoquant un nouveau drapeau jaune. Même sort pour Cheng et sa Mercedes. Que d'abandons en ce début de course ! Paffett fait le forcing sur Tomczyk et gagne une position mais sa manœuvre est à la limite du correct.

A l'avant de course, Di Resta s'envole tandis que Spengler bloque Scheider et Ekström. Paffett ralenti et rend sa position à Tomczyk pour éviter une éventuelle sanction. Après neuf tours, il est temps de faire le point sur le classement de la course : Di Resta est en tête, devant Spengler et Scheider. Suivent les Audi d'Ekström, Rockenfeller et Tomczyk. Paffett et Green sont provisoirement dans les points mais Prémat revient à vive allure sur le pilote privé Mercedes.

Spengler s'engouffre dans les stands dès l'ouverture de la pitlane ! Prémat en fait de même et les deux hommes ressortent bons derniers. Pendant ce temps, la bataille fait rage entre Tomczyk et Paffett, qui ne trouve toujours pas l'ouverture sur le pilote Allemand, qui s'arrête finalement aux stands.

Meilleur tour en course pour Prémat avec ses pneus neufs, ce qui force Paffett à passer par les stands. 4.1s, c'est un peu long pour le Britannique, qui reprend la piste entre Tomczyk et Prémat. Quelle passe d'arme entre les trois hommes, qui animent clairement ce début de course. Finalement, Paffett trouve l'ouverture sur le pilote Audi et Prémat ne tarde pas à en faire de même.

Di Resta, le leader, observe son premier arrêt ravitaillement. Il avait un peu plus de cinq secondes d'avances sur Scheider et dix secondes sur Ekström. Grosse erreur des mécaniciens, qui prennent un peu plus de six secondes pour changer les pneus de l'Écossais. Il reprend la piste derrière Spengler ! C'est la seconde fois cette saison que les deux hommes inversent leur position suite à un problème dans les stands pour Di Resta.

Scheider passe à son tour par les stands et peut profiter de la gêne occasionnée par Jarvis devant les deux Mercedes de Spengler et Di Resta. Scheider passe enfin à l'attaque et revient sur la tête de la course avec ses pneus rodés. Il est désormais dans les échappements de Di Resta et décide dé décaler sa stratégie et de repasser par la case ravitaillements.

2.7s pour le double tenant du titre, qui chausse des pneus neufs et reprend la piste. A la mi-course, le pilote du team Abt n'a plus aucun arrêt à effectuer. Spengler réagi et rentre aux stands à son tour, laissant Di Resta seul en tête ! 4.0s pour Spengler, c'est beaucoup plus long que pour Scheider et le Canadien sort logiquement derrière le pilote Audi.

La bataille à distance commence entre Di Resta et Scheider, qui grignote petit à petit quelques millièmes de secondes. Le leader de la course ne dispose plus que de 29s d'avance, insuffisant pour conserver la tête étant donné qu'il faut environ 31s pour un arrêt aux stands. A noter qu'Alexandre Prémat occupe la huitième place et marquera un point si les choses restent en l'état.

Di Resta fait l'effort et reprend quelques dixièmes à ses poursuivants tandis qu'Ekström et Paffett passent par les stands. Scheider est en difficulté avec ses pneumatiques et se fait passer par Spengler. Terrible pour Audi, il a crevé dans le premier secteur ! Ce n'est vraiment pas sa saison ni celle de la firme d'Ingolstadt, qui voit ses derniers espoirs de titre partir en fumée.

Di Resta effectue son deuxième arrêt et conserve la tête de la course. C'est maintenant Ekström qui complète le podium mais c'est vraiment la déception dans le clan Audi. Le Suédois est d'ailleurs sous la pression de Paffett, toujours en lice pour le titre de champion. Le Britannique est maintenant collé au pare-choc d'Ekström et attend que ce dernier commette une erreur pour grimper sur le podium.

Les positions restent figées en cette fin de course pour les hommes de tête. Plus loin, Oliver Jarvis est en difficulté et ne tarde pas à se faire dépasser par Maro Engel. A quatre tours du but, les écarts se stabilisent, Di Resta et Spengler assurent leurs positions alors que Paffett ne trouve toujours pas l'ouverture sur Ekström.

Paul Di Resta passe finalement le drapeau à damiers en tête et gagne sa seconde course consécutive, revenant par la même occasion à tout juste sept points de Bruno Spengler, second de cette course à Oschersleben. Mattias Ekström renoue avec le podium et termine en troisième position.

Gary Paffett échoue au pied du podium et devance les deux Audi privées du team Phoenix de Rockenfeller et de Prémat. Jamie Green rentre dans les points après deux courses décevantes et Martin Tomczyk marque le point de la huitième position.

Prochain rendez-vous dans un mois, à Hockenheim. Spengler et Di Resta se disputeront encore le titre tandis que Paffett et surtout Ekström ont quasi-perdu tout espoir de titre. S'en est fini en revanche pour Scheider, qui pouvait gagner cette course mais qui voit tous ses espoirs s'envoler suite à une crevaison.

Pos Pilotes Team Tours Ecart
01 P. Di Resta   team HWA (09) 50  
02 B. Spengler   team HWA (09) 50 + 1.271
03 M. Ekström   team Abt (09) 50 + 3.562
04 G. Paffett   team HWA (09) 50 + 4.602
05 M. Rockenfeller   team Phoenix (08) 50 + 21.896
06 A. Prémat   team Phoenix (08) 50 + 26.001
07 J. Green   team Persson (08) 50 + 26.709
08 M. Tomczyk   team Abt (09) 50 + 30.251
09 R. Schumacher   team HWA (09) 50 + 35.541
10 S. Stoddart   team Persson (08) 50 + 51.086
11 T. Scheider   team Abt (09) 50 + 56.715
12 M. Engel   team Mücke (08) 50 + 1:00.734
13 O. Jarvis   team Abt (09) 50 + 1:12.896
14 D. Coulthard   team Mücke (08) 50 + 1:15.711
15 K. Legge   team Rosberg (08) 22 + 28 tours
16 M. Winkelhock   team Rosberg (08) 3 + 47 tours
17 C. Cheng   team Persson (08) 1 + 49 tours
18 M. Molina   team Abt (08) 0 + 50 tours

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Martin Tomczyk , Mattias Ekström , Bruno Spengler , Gary Paffett , Alexandre Prémat , Oliver Jarvis , Maro Engel , Jamie Green
Type d'article Actualités