DTM - Du changement à prévoir au calendrier

La nouvelle était à prévoir, et risque de tomber très rapidement : le DTM ne se rendra plus en Espagne, faute de public et surtout faute d’intérêts (financiers)

La nouvelle était à prévoir, et risque de tomber très rapidement : le DTM ne se rendra plus en Espagne, faute de public et surtout faute d’intérêts (financiers). Un constat d’échec similaire aux Pays-Bas devrait rayer Zandvoort en plus de Valencia du calendrier 2013.

L’Eventshow de Munich, véritable flop depuis deux ans, sautera également. L’idée était là, l’engouement faisait défaut.

Bien entendu, il est inconcevable que le championnat de tourisme allemand ne se rende plus sur ses circuits phares, à savoir l’Hockenheimring, le Nürburgring ou encore le Norisring. Pas franchement enthousiasmants, le Lausitzring et Oschersleben seront néanmoins reconduits, sans surprise. Le Red Bull Ring (Autriche) et Brands Hatch (Grande-Bretagne) accueilleront également le DTM.

Pour parer à l’absence de Zandvoort et de Valencia, l’ITR (Internationale Tourenwagen Rennen, qui régit le DTM) a décidé de voir les choses en grand. Après une tentative extra-européenne ratée à Shanghai, le championnat DTM devrait traverser l’Atlantique et se rendre… à Montréal ! Les futurs 24 pilotes y découvriront le circuit Gilles Villeneuve. Plus proche, le Moscow Raceway s’offrira lui aussi une manche DTM.

Le calendrier définitif ne devrait pas être présenté avant le courant de l’hiver.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Gilles Villeneuve
Type d'article Actualités