DTM - Et à l'avenir, ils seront combien ?

Alors que BMW-Motorsport a confirmé le nom des trois équipes qui allaient la représenter en 2012, on ne sait pas combien de voitures engageront les autres constructeurs présents dans la série

Alors que BMW-Motorsport a confirmé le nom des trois équipes qui allaient la représenter en 2012, on ne sait pas combien de voitures engageront les autres constructeurs présents dans la série.

Depuis 2006 et le retrait d'Opel, Audi et Mercedes avaient été contraint de gonfler leurs effectifs afin d'avoir un plateau conséquent en DTM. Disposant à l'heure actuelle de neuf voitures chacun, réparti dans trois structures, les vieux de la vieille pourrait retourner leur veste et réduire le nombre de volants disponibles.

La situation actuelle veut qu'Audi, par l'intermédiaire du team Abt Sportsline, et Mercedes-Benz, via HWA; disposent de quatre voitures officielles chacun. Avec une réglementation revue d'ici 2012, tous les pilotes disposeront à nouveau de voitures égales. Une aubaine pour Phoenix, Rosberg, Persson et Mücke, condamnés à figurer au second plan avec leurs montures 2008... Mais toutes ces équipes resteront-elles ? Rien n'indique que oui, mais on les voit mal quitter le navire.

Les quatre structures privées en place devraient alors rester fidèles au constructeurs avec lesquels elles collaborent. Le cas des teams officiels, Abt et HWA, est différent. Equipées de voitures 2009, les deux équipes n'ont cependant aucun lien direct avec Audi et Mercedes. Bien entendu, une collaboration de longue date en font des partenaires privilégiés mais en aucun cas ce ne sont des équipes 100% officielles S'il fallait les comparer à des équipes de F1, elles seraient plus proches d'être Force India que Mercedes GP. Avec l'arrivée de six voitures supplémentaires sur les grilles, il est fort à parier qu'Abt et HWA divisent par deux leur effectif pour s'aligner sur les autres équipes. D'abord dans un soucis d'équité, ensuite pour des raisons économiques.

Un plateau 18 voitures à prévoir en 2012 donc, comme c'est le cas aujourd'hui. A la différence qu'il s'agirait de neuf équipes disposant chacune de deux voitures. A cette équation se rajoute encore le cas Opel. Son retour en 2012 est improbable, impossible même tant le temps lui est compté. Mais si la firme à l'éclair décidé de faire son come-back, qu'en serait-il ? Plus de voitures ? Des structures qui quitterait un constructeur X pour en rejoindre un Y ? Un grand flou règne aujourd'hui sur le DTM mais il y a bel et bien une certitude : le championnat de tourisme allemand a de beaux jours devant lui !

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Équipes Force India
Type d'article Actualités