DTM - Haug mécontent des agissements de BMW

Alors que BMW avait déclaré au printemps dernier son intention de rejoindre le championnat DTM en 2012, l'officialisation de ce retour tarde à tomber et l'échéance du constructeur bavarois est sans cesse retardée

Alors que BMW avait déclaré au printemps dernier son intention de rejoindre le championnat DTM en 2012, l'officialisation de ce retour tarde à tomber et l'échéance du constructeur bavarois est sans cesse retardée.

BMW-Motorsport désire en effet clarifier le règlement 2012 au plus vite et ne veut s'engager que sous certaines conditions. Une situation que Norbert Haug, vice-président de Mercedes-Benz Motorsport, n'approuve pas.

"Nous sommes ouverts pour l'arrivée de tous les constructeurs qui veulent venir en DTM", explique l'Allemand. "Je ne veux rien savoir sur les conditions d'entrée. Nous tous, nous pourrions mettre beaucoup de conditions mais nous n'avons aucune exigence particulière."

"BMW essaye de s'approprier des gens de chez nous. Non seulement des pilotes, mais également des ingénieurs", poursuit Haug. "Nous nous réjouissons de l'intérêt des nouveaux compétiteurs mais nous ne sommes pas ici pour faire du service à la demande pour BMW", achève le vice-président de Mercedes-Benz Motorsport, très mécontent de la tournure des évènements.

BMW souhaite en effet que le règlement 2012 soit aligné sur celui d'autres championnats de tourisme, tels que le Super GT ou le Grand AM, afin de pouvoir participer à plusieurs séries avec une même voiture. L'ITR travaille également sur une politique de réduction des coûts, même si entre les 330 millions d'euros annuels dépensés par BMW-Sauber F1 Team et les 33 millions d'euros que projette de dépenser BMW-Motorsport en DTM, la marge est déjà plus qu'importante.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Norbert Haug
Équipes Sauber
Type d'article Actualités