DTM - Les nouvelles voitures sont plus rapides

En dépit d’une nouvelle règlementation visant à réduire le niveau d’appui aérodynamique des voitures cette année, il semblerait que les nouvelles machines soient plus rapides que les années précédentes

En dépit d’une nouvelle règlementation visant à réduire le niveau d’appui aérodynamique des voitures cette année, il semblerait que les nouvelles machines soient plus rapides que les années précédentes.

Le fait que le pilote Audi Filipe Albuquerque ait tourné aujourd’hui cinq dixièmes de seconde plus vite que l’année dernière au même stade de la saison vient confirmer cette tendance.

Cela peut paraître paradoxal, mais c’est bien le nouveau règlement qui est "responsable" de la hausse des performances car si les voitures arborent moins d’appendices aérodynamiques que par le passé, elles sont cette année pourvues d’un aileron arrière et de pneus plus larges : un pas en avant, deux pas en arrière ou inversement selon que vous êtes plutôt du genre verre à moitié vide ou verre à moitié plein.

"Nous n’avons pas vraiment perdu d’appui. L’aileron est plus grand et le diffuseur est vraiment long et avec des pneus plus larges, cela signifie que nous avons plus d’adhérence à basse vitesse," explique Jamie Green, pilote au sein du team HWA.

"C’est plutôt sympa car en tant que pilote, vous voulez toujours une voiture plus rapide et la C-Coupé est sans aucun doute plus rapide que la Classe-C, bien qu’étant plus lourde."

Son coéquipier Gary Paffet illustre parfaitement l’augmentation de la vitesse globale des voitures de 2012 : "Les pneus plus larges rendent la voiture beaucoup moins nerveuse, et avec la hausse de l’appui aéro, les parties à haute vitesse sont plus rapides. En entrant dans la section du stadium à Hockenheim lors des tests d’il y a deux semaines, vous pouviez vraiment le ressentir."

"Et quand vous freinez pour l’épingle qui suit, vous réalisez que vous devez freiner un peu plus tôt car vous entrez dans ce secteur à une vitesse plus élevée. Je pense que ça rend le pilotage plus proche de celui d’une monoplace et que ça aidera probablement les gars qui ont récemment rejoint Mercedes, comme Robert Wickens et Roberto Merhi, à s’adapter rapidement."

Via DTMLive

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Robert Wickens , Filipe Albuquerque , Jamie Green , Roberto Merhi
Type d'article Actualités