DTM - Mercedes : La vitesse ne suffit pas toujours

S’il est bien une leçon que Mercedes-Benz Motorsport retiendra à l’issue de cette seconde manche DTM de la saison, au Lausitzring, c’est qu’il ne suffit pas d’être le plus rapide pour gagner

S’il est bien une leçon que Mercedes-Benz Motorsport retiendra à l’issue de cette seconde manche DTM de la saison, au Lausitzring, c’est qu’il ne suffit pas d’être le plus rapide pour gagner. Gary Paffett et dans une moindre mesure Jamie Green, en auront fait les frais, eux qui n’ont jamais trouvé l’ouverture sur les BMW M3 de Bruno Spengler ou d’Augusto Farfus Jr, pourtant moins performants en course.

Comme à Hockenheim, la firme à l’Etoile pouvait compter sur ses deux pilotes d’expérience pour s’affirmer en tête de la course, à une différence près : BMW-Motorsport se montrait redoutable sur un tour au Lausitzring, et n’a pas manqu »él’occasion de truster la première ligne de la grille. Suffisant pour contrecarrer les plans de Norbert Haug et ses hommes. Pourtant, les raisons d’y croirent étaient nombreuses, à commencer par l’excellent départ de Paffett, qui prenait d’emblée l’avantage sur Farfus Jr. Sur les talons de Spengler, on pensait que le plus difficile était fait, et que si le Canadien parvenait à résister, les arrêts aux stands changeraient la donne.

Rien à faire cependant, Bruno Spengler verrouillait à la perfection sa première position et Gary Paffett n’avait plus qu’à se contenter de la seconde… Pas si mal pour celui qui avait déjà gagné la première manche de la saison ! Derrière eux, les choses étaient plus compliquées encore. Longtemps coincé derrière Edoardo Mortara, Jamie Green parvenait finalement à se défaire du pilote Audi et remontait tel un boulet de canon sur Farfus. Une stratégie décalée et un rythme de course incroyable aurait pu lui permettre de monter sur le podium, mais c’était sans compter sur une roue arrière-droite défectueuse qui allait lui faire perdre plusieurs secondes aux stands. Les dés étaient jetés, Green ne monterait pas sur le podium.

Moins dominatrice qu’à Hockenheim, l’équipe HWA pouvait néanmoins se réjouir de placer une troisième et dernière voiture dans les points. Pas malheureux d’avoir vu Robert Wickens abandonner à quelques tours de la fin, Ralf Schumacher surgissait de nul part et arrachait le petit point de dixième place après une course ô combien discrète, dans la lignée de sa qualification de la veille.

« C’est une petite déception. Ma Classe-C coupé était assez rapide pour gagner à nouveau. La voiture était rapide, la stratégie était bonne… je rend hommage à l’équipe. J’étais si proche de la voiture de Bruno Spengler que je perdais un peu d’appui. Cependant, je me satisfait d’être sur la seconde marche du podium car c’est un très bon résultat pour nous, surtout après la victoire obtenue lors de la manche d’ouverture » , expliquait un Gary Paffett un tantinet déçu mais conscient de réaliser une excellente opération.

« Ma Classe-C coupé était juste fantastique aujourd’hui ! Augusto Farfus a fait une course fantastique. J’étais derrière lui la plupart du temps, mais en dépit d’avoir plus de vitesse, je ne pouvais pas le dépasser. Maintenant, mon attention est tournée vers ma course à domicile, à Brands Hatch, où j’ai l’espoir de remonter sur le podium à nouveau » , se réjouissait Jamie Green peu après la course. « Notre Classe-C coupé était assez rapide. La voiture a parfaitement fonctionné et ce fut la même chose pour la stratégie et les arrêts aux stands. Cela nous a permis de passer de la seizième à dixième place. Si je peux mieux me placer sur la grille à la prochaine course, j’espère ne pas être coincé dans le trafic et être en mesure de rivaliser avec les pilotes à l’avant » , estimait quant à lui Ralf Schumacher.

Cette fois-ci il n’y a plus de doute, Mercedes-Benz Motorsport s’est remis de son échec et semble en mesure de renouer avec le titre. Avec des pilotes tels que Gary Paffett ou Jamie Green, qui occupent toujours les deux premières places du classement général, tous les espoirs sont permis pour la firme à l’Etoile. Et, il faut bien l’avouer, la Classe-C coupé DTM est redoutablement efficace depuis deux courses. Le sera-t’elle sur la piste vallonnée de Brands Hatch ? Une chose est sûre : Paffett et Green auront à coeur de bien figurer à domicile et il faudra compter sur eux, avec ou sans une voiture capable de jouer la gagne.

Via DTMLive

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Ralf Schumacher , Norbert Haug , Bruno Spengler , Augusto Farfus , Gary Paffett , Robert Wickens , Jamie Green , Edoardo Mortara
Type d'article Actualités