DTM - Mercedes veut encore réduire les coûts

Cette année encore, le championnat DTM a revu ses recettes à la hausse, preuve que l'engouement autour de cette compétition est grandissant

Cette année encore, le championnat DTM a revu ses recettes à la hausse, preuve que l'engouement autour de cette compétition est grandissant. L'arrivée de BMW-Motorsport n'y est bien évidement pas anodine.

Il n'empêche que les constructeurs engagés dans le championnat de tourisme allemand visent toujours à réduire un maximum les coûts, à commencer par Mercedes-Benz, qui veut s'engager dans une nouvelle politique encore plus drastique.

Conséquence directe : la participation de six Classe-C seulement contre huit actuellement. Une rumeur qui n'est aujourd'hui qu'au stade de la rumeur, mais que Nobert Haug, vice-Président de Mercedes-Benz Motorsport, ne dément pas pour autant, loin de là.

"Réduire les coûts, nous l'avons toujours fait. Je crois que les retours sur le sport automobiles sont très positifs, et en plus nous avons une diminution constante des budgets", assure l'Allemand. "Nous n'avons encore pris aucune décision à ce sujet [concernant l'engagement de six voitures au lieu de huit] mais nous avons besoin de réduire les coûts. Nous avons été des pionniers par le passé", achève Haug.

En effet, c'est sous l'influence d'Opel et surtout de Mercedes-Benz que le championnat DTM à refait surface à l'aube de la saison 2000. Depuis, la firme à l'Etoile a toujours joué un rôle prépondérant dans la catégorie, participation activement à l'élaboration des réglementations et engageant toujours un bon nombre de voitures.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Type d'article Actualités