DTM - Opel exige une réduction des coûts pour revenir

Depuis son retrait des grilles de DTM fin 2005, Opel ne s'affiche plus dans de grandes compétitions internationales, au grand regrets de ses nombreux fans

Depuis son retrait des grilles de DTM fin 2005, Opel ne s'affiche plus dans de grandes compétitions internationales, au grand regrets de ses nombreux fans.

Il y a quelques semaines, Opel Motorsport évoquait cependant la possibilité de retrouver le championnat de tourisme allemand en 2012, aux côtés d'Audi, Mercedes et vraisemblablement BMW. Alain Visser, chef-marketing de la firme à l'Éclair, confirme qu'un retour à la compétition est envisagé.

"Opel et les sports mécaniques, c'est une longue histoire d'amour", explique Visser, qui exclu cependant un engagement en F1 ou avec des prototypes. "Mais nous envisageons seulement de revenir dans une compétition où la voiture ressemble au produit à acheter. Donc, nous n'irons pas en Formule 1 ni en Le Mans Series."

Opel attend désormais que l'ITR établisse sa nouvelle règlementation, qui inclue une réduction des coûts significative. "Nous partons du principe que les frais seraient moins élevés pour notre retour en DTM qu'ils ne l'ont été pour notre départ en 2005", achève Visser, qui voit en le championnat de tourisme allemand une belle opportunité de s'afficher.

Outre Opel et BMW, plusieurs constructeurs nippons ont fait part de leur intérêt pour le championnat DTM. Nissan et Toyota (via sa filière Lexus ?) ont en effet déclaré qu'en cas de règlementation commune avec le Super GT, elles pourraient engager des voitures dans les deux séries...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Type d'article Actualités