DTM - Qualifs : Spengler saute sur l'occasion

En l’absence des autres ténors de ce championnat dans l’ultime session de qualifications ce samedi après-midi au Nürburgring, Bruno Spengler (BMW team Schnitzer) ne s’est pas fait prier pour signer la pole-position, sa seconde de la saison

En l’absence des autres ténors de ce championnat dans l’ultime session de qualifications ce samedi après-midi au Nürburgring, Bruno Spengler (BMW team Schnitzer) ne s’est pas fait prier pour signer la pole-position, sa seconde de la saison. Le Canadien devance les trois Audi A5 DTM d’Edoardo Mortara (team Rosberg), Filipe Albuquerque (team Rosberg) et Mike Rockenfeller (team Phoenix). La première Mercedes-Benz ne s’élancera que depuis la septième place sur la grille…

Après les deux séances d’essais libres disputées la veille et plus tôt dans la journée, la véritable interrogation était de savoir si Mercedes-Benz nous gratifiait d’un nouveau coup de bluff ou si la Classe-C DTM coupé était réellement en difficulté sur ce tracé sprint du Nürburgring. L’élimination de quatre d’entre-elles dès la Q1 annonçait d’ors et déjà la couleur. Et d’entrée de jeu, on sentait que des pilotes tels que Ralf Schumacher ou encore Mattias Ekström, le fer de lance d’Audi, n’étaient pas à l’aise.

La confirmation de ces pré-sentiments allait intervenir dès Q2. Sans surprise, ni Schumacher ni Ekström ne trouvaient les ressources nécessaires pour disputer une session supplémentaire. Mais ils n’allaient pas être les seuls à se retrouver au tapis puisque l’actuel leader du championnat, Gary Paffett, n’allait pas faire mieux. Auteur du onzième chrono de la session, le Britannique s’arrêtait là, laissant Jamie Green représenter seul les chances du team HWA dans ces qualifications.

Audi et BMW disposaient chacun de quatre voitures dans la Q3 tandis que Mercedes n’avait plus que Green et un surprenant Wickens pour défendre ses couleurs. Filipe Albuquerque et Mike Rockenfeller allaient assommer la concurrence d’entrée en passant sous la barre des 1:24, ce qu’aucun autre pilote ne fera durant ces qualifications. Leur place en Q4 étant assurée, il ne restait donc que deux tickets à prendre. Longtemps détenus par Martin Tomczyk et Augusto Farfus Jr, ils allaient revenir in-extremis à Bruno Spengler et Edoardo Mortara.

On connaissait donc les quatre hommes partis pour se disputer la pole-position. Fort de son expérience, Spengler n’avait qu’à assurer là où ses adversaires ont commis de (très) légères erreurs. Suffisant pour se retrouver derrière la M3 noire mat du futur poleman, qui pouvait exulter lorsque Rockenfeller, dernier pilote à pouvoir lui subtiliser la pole, accusait d’un retard d’une demi-secteur dès la fin du premier secteur. Troisième du championnat, Bruno Spengler a maintenant toutes les cartes en mains pour recoller aux hommes de tête, d’autant plus que Paffett aura fort à faire dans le trafic. Ekström aussi…

  Pilote   Equipe Temps
01
1:24.284
02 1:24.505
03 1:24.555
04 1:24.727
Q4

05 1:24.241
06 1:24.288
07 1:24.312
08 1:24.422
09 1:24.423
10 1:24.748
Q3

11 1:24.486
12 1:24.507
13 1:24.539
14 1:24.664
15 1:24.705
16 1:24.747
Q2

17 1:24.890
18 1:24.944
19 1:24.974
20 1:25.114
21 1:25.275
22 1:25.297
Q1

 

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Ralf Schumacher , Martin Tomczyk , Mattias Ekström , Bruno Spengler , Augusto Farfus , Gary Paffett , Mike Rockenfeller , Filipe Albuquerque , Jamie Green , Edoardo Mortara
Type d'article Actualités