DTM - Quel avenir pour BMW-Motorsport en DTM ? (2/3)

Comme expliqué précédemment (dans la première partie de ce dossier), BMW-Motorsport prépare activement le lancement de deux M3 DTM supplémentaires dans la compétition

Comme expliqué précédemment (dans la première partie de ce dossier), BMW-Motorsport prépare activement le lancement de deux M3 DTM supplémentaires dans la compétition. De quoi porter son total à huit voitures, comme ses rivaux Audi et Mercedes-Benz.

"Ce n'était pas possible d'avoir plus de six voitures la première année, en raison des sommes dépensées dans le projet DTM. Il est clair que sur la piste, c'est un inconvénient stratégique", regrette Jens Marquardt, à la tête de BMW-Motorsport. "Notre première saison est une année d'apprentissage. Lors de la seconde année de compétition, nous devons avoir pour objectif de jouer le titre."

"Si nous voulons y arriver, il faut être au niveau dans tous les domaines. C'est aussi le cas avec le nombre de voitures", explique encore l'Allemand, qui fait plus que sous-entendre que la firme bavaroise engagera bien deux M3 supplémentaires en 2013. BMW ne s'en est d'ailleurs jamais caché et parlait déjà de cette éventualité au printemps dernier.

Mais qui disposera de ces deux machines ? Si Audi et Mercedes disposent tous deux d'une structure "officielle" (Abt Sportsline pour le premier, qui n'est autre que le préparateur officiel Audi, HWA pour le second, qui est la branche Motorsport d'AMG, filiale de Mercedes-Benz) qui engagent quatre voitures, il n'en est rien pour BMW. Certes, Schnitzer pourrait faire office de structure officielle, mais BMW-Motorsport n'a jamais tenté de s'en rapprocher.

"Je pense que la distribution uniforme et l'égalité de traitement entre toutes les équipes impliquées fonctionne très bien et a été un franc succès. Par conséquent, je ne vois pas pourquoi il faudrait changer quoi que ce soit sur ce concept", admet encore Marquardt, qui écarte ainsi toute éventualité de voir l'une de ses structures existantes accueillir ces deux voitures. Le DTM se dirige donc tout droit vers un championnat à dix équipes. Pour rappel, les neuf déjà engagées sont Abt Sportsline, Phoenix Racing et Rosberg pour Audi, HWA AG, Mücke Motorsport et Persson Motorsport pour Mercedes-Benz, Schnitzer, RBM et RMG pour BMW, à la recherche d'une quatrième structure. Mais quels sont les potentiels candidats ? Premiers éléments de réponse dans le troisième et dernier volet de votre dossier sur l'avenir de BMW-Motorsport en DTM.

La troisième partie >>

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Équipes HWA AG
Type d'article Actualités