DTM - Rétrospective 2010 : Lauriers et épines

L'ITR, détentrice du championnat DTM, nous avait promis une saison pleine de surprises et de rebondissements

L'ITR, détentrice du championnat DTM, nous avait promis une saison pleine de surprises et de rebondissements. Après une année riche en émotion, il est temps pour ToileF1.com de revenir sur les pilotes et les équipes qui ont marqué ce championnat 2010.

Ils ont répondu présent (pilotes) :


Double tenant du titre, Timo Scheider partait logiquement favori à l'entame de cette campagne 2010. Disposant d'une monture peu efficace pendant plus de la moitié de la saison, l'Allemand n'aura cependant jamais pu défendre sa couronne malgré une victoire sensationnelle à Adria. Quatrième et meilleur pilote Audi, Scheider n'a pas déçu pour autant.

On attendait beaucoup de Gary Paffett, son dauphin en 2009. Là aussi, le Britannique n'a pas déçu et s'est montré à la hauteur de nos espérances. Vainqueur à trois reprises mais trop inconstant, il échoue une seconde fois consécutive et conserve son rang de dauphin... à charge de revanche ! Son bourreau n'aura été autre que Paul Di Resta, superbe champion revenu de loin. Après un début de saison mitigé et une victoire qui lui a échappé dans les stands au Lausitzring, le jeune Écossais n'a laissé que des miettes à ses rivaux. Avec trois victoires et quatre deuxièmes places, il était l'homme fort de cette année.

Longtemps leader du championnat, Bruno Spengler s'est effondré à Shanghai et devra retenter sa chance en 2011. Auteur d'une saison propre et maitrisée, le Canadien n'a jamais été à l'aise sur le tracé urbain de Shanghai et a perdu la tête du championnat au plus mauvais moment... Enfin, loin d'être favori au titre, Jamie Green nous a gratifié d'une saison époustouflante au volant de sa Classe-C privée. Troisième à Hockenheim puis à Lausitz, vainqueur au Norisring, le Britannique a joué les trouble-fête une demi-saison durant avant de perdre du terrain. Meilleur pilote privé 2010 avec 32pts, Green a une fois encore démontré tout son talent.

notre coup de cœur : Signant trois victoires consécutives à Brands Hatch, Oschersleben puis Hockenheim, Paul Di Resta atteint enfin son plus haut niveau. A tout juste 23 ans, il succède à Timo Scheider et peut sérieusement rêver d'un avenir en F1, au sein de l'écurie Force India.

Elle a répondu présent (équipe) :


Il n'y a que deux des équipes qui peuvent légitimement viser le titre : L'AMG Mercedes team HWA et l'Audi Sport team Abt Sportsline, soit les deux structures officielles qui engagent des voitures 2009. Décevante tant dans sa préparation avec les nouveaux pneumatiques que dans ses choix stratégiques, Abt Sportsline ne peut en vouloir qu'a elle même d'avoir raté le coche et rabâche sans arrêt que l'on ne l'y reprendra plus...

De son côté, HWA AG est revenu aux affaires, et avec la manière s'il vous plait ! Huit victoires pour l'équipe officielle Mercedes sur onze courses disputées, appelez-ça comme vous voulez mais elle était bien l'équipe à battre et que personne n'a battu en 2010. Avec trois de ses quatre pilotes aux trois premières places du classement final, HWA dispose d'une voiture compétitive, de personnel compétant et d'un line-up redoutable. Seul bémol, s'il faut bien en trouver un : sa terrible perte de temps lors des arrêts aux stands, environ une seconde par arrêt (3.5s environ pour le team Abt pour contre 4/4.5s pour le team HWA).

Ils ont déçu (pilotes) :


S'il en a bien un que l'on attendait au tournant et qui n'a su répondre présent cette année, c'est bien Mattias Ekström. Le champion DTM 2007, qui sortait d'une saison 2009 vierge de toute victoire et durant laquelle il a souvent été victime de malchance, n'a jamais été en mesure de revenir le numéro 1 d'Audi. Pourtant bien parti, avec notamment une victoire à Valencia, le Suédois s'est très vite effondré... il aura assurément une revanche à prendre !

Toujours chez Audi, Oliver Jarvis s'est lui aussi montré très décevant. Promu dans le team officiel suite au départ du légendaire Tom Kristensen, Jarvis avait démontré un certain talent l'année dernière, finissant meilleur pilote Audi privé 2009. Très en retrait avec une A4 officielle cette saison, il n'a jamais été en mesure de jouer ne serais-ce que le podium et, pire encore, s'est longtemps retrouvé derrière plusieurs pilotes privés de la marque aux anneaux. Le Britannique doit absolument réagir la saison à venir pour espérer sauver sa place.

Du côté des gris, la déception vient surtout des anciens pilotes de F1. David Coulthard, dont c'était la première année en championnat de tourisme allemand, aura eu besoin de beaucoup de temps pour prendre ses marques et marquer son premier point dans la compétition. A moitié excusé par son manque d'expérience dans ce type de série, on en attendait tout de même plus d'un grand pilote comme Gentleman David.

Enfin, Ralf Schumacher a atteint son apogée cette saison. Déjà très critiqué en 2008 et 2009, l'Allemand na rien fait pour faire terre les "mauvaises" langues, finalement pas si mauvaises que ça. Auteur miraculeux de la pole position au Norisring, le cadet des Schumacher aura réussi à voler le départ, mettant fin à tous ses espoirs de victoire ou même de podium. Trois ridicules points, avec une Mercedes Classe-C officielle, voila ce que ses fans auront eu à se mettre sous la dent en 2010 ! On comprend mieux la menace Jamie Green...

Elles ont déçu (équipes) :


Malgré leur statut d'équipes privées, l'AMG Mercedes team Mücke Motorsport et l'Audi Sport team Rosberg ont été bien en dessous de nos espérances. Loin du niveau des deux autres structures privées (Persson et Phoenix), elles disposaient pourtant de line-up intéressants et auront à cœur de très vite tirer un trait sur 2010 pour bien préparer 2011.

Ils ont surpris (pilotes) :


EN DTM depuis 2007, il aura fallu attendre son passage chez Phoenix pour voir enfin ce dont Mike Rockenfeller était capable. Régulièrement qualifié en Q3 et parfois même invité surprise en Q4, l'Allemand n'a pas manqué l'occasion de briller avec une A4 2008 allégée de 5kg supplémentaires par rapport à l'année dernière. Troisième à Oschersleben et meilleur pilote privé Audi 2010, "Rocky" a véritablement surpris son monde et peut légitimement prétendre à un volant officiel en poursuivant sur cette lancée.

Arrivé en inconnu à l'entame de cette saison 2010, Miguel Molina a très vite fait parler de lui. Seul pilote débutant chez Audi, le jeune espagnol n'aura eu besoin que d'une seule course pour ouvrir son compteur. Huitième à Hockenheim puis à Valencia, un moins plus tard, il aurait même pu faire sensation à Brands Hatch, échouant de peu au pied du podium, tout comme à Shanghai. Très constant et plutôt culotté, entre-autre dans son duel face à Paffett à Valencia, Molina représente clairement l'avenir pour Audi Sport.

Elle est l'une des chouchou du public et pourtant, jusque là elle n'avait jamais réussi à rentrer dans les points. La belle Susie Stoddart, qui en était à sa cinquième saison de DTM, a gravé son nom dans l'histoire au Lausitzring en devenant la première femme de ce championnat à entrer dans les points (elle y termina septième). Bien plus à l'aise que les saisons précédentes, l'Écossaise n'a pas hésité à se frotter aux hommes lors de cette et s'en est vu récompensée une seconde fois, à Hockenheim, où elle terminait là encore septième. Désormais débarrassée d'un lourd fardeau, Susie peut enfin exprimer librement tout son talent, pour notre plus grand plaisir.

notre coup de cœur : inconnu ou presque avant de débarquer dans l'un des championnats de tourisme les plus relevés du monde, Miguel Molina n'est jamais vraiment passé pour un rookie. Propre, rapide et constant, il nous rappellerait presque un autre Espagnol quelques années plus tôt... Et quand on sait ce qu'il est advenu de son homologue en F1, il y a de quoi se montrer impatient sur le cas Molina.

Elle a surpris (équipe) :


Disposant de deux pilotes expérimentés et performants, l'Audi Sport team Phoenix était l'équipe surprise de cette saison 2010. Plaçant régulièrement l'une ou l'autre voiture en Q4, et le plus souvent en Q3, Phoenix a véritablement joué les trouble-fête et aura même mis à mal le team officiel Audi, souvent relégué au second plan en début de saison. Profitant très avantageusement de la réduction de poids des voitures 2008, elle ne pourra cependant plus compter sur l'effet de surprise pour réitérer ses exploits la saison prochaine.

Bilan 2010 :
- Laurier du meilleur pilote - Paul Di Resta
- Laurier de la meilleure équipe - AMG Mercedes team HWA
- Laurier du pilote surprise - Miguel Molina
- Laurier de l'équipe surprise - Audi Sport team Phoenix
- Épine du pilote le plus décevant - Ralf Schumacher
- Épine de l'équipe la plus décevante - Aud Sport team Abt Sportsline

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Ralf Schumacher , David Coulthard , Tom Kristensen , Timo Scheider , Mattias Ekström , Bruno Spengler , Gary Paffett , Mike Rockenfeller , Oliver Jarvis , Miguel Molina , Jamie Green
Équipes Force India , HWA AG
Type d'article Actualités