Edoardo Mortara - "Nous nous battrons jusqu'au bout"

Deuxième du championnat DTM avec 14 points de retard sur le leader Marco Wittmann avant les deux manches finales à Hockenheim, le pilote Audi est bien décidé à jouer sa carte à fond ce week-end.

Edoardo Mortara - "Nous nous battrons jusqu'au bout"
Le poleman, Edoardo Mortara, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi RS 5 DTM
Edoardo Mortara, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi RS 5 DTM
Le vainqueur Edoardo Mortara Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi RS 5 DTM
Edoardo Mortara, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi RS 5 DTM
Edoardo Mortara, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi RS 5 DTM
Edoardo Mortara Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi RS 5 DTM
Dieter Gass, responsable du DTM chez Audi Sport

Alors qu'il occupait la quatrième place du classement après la course de Moscou fin août, Edoardo Mortara est revenu dans le match à l'issue des deux manches du Nürburgring où, avec une 4e place et une victoire, il se hissait au rang de dauphin derrière Wittmann, sur lequel il comptait tout de même encore 33 points de retard.

Un retard qu'il réduisait à 16 points lors de la première manche du Hungaroring, avant-dernier rendez-vous de la saison, où il s'imposait de main de maître après avoir signé la pole position. À nouveau en pole le lendemain, "Edo" pouvait envisager de se rapprocher encore davantage de son rival, mais un départ manqué, un contact au départ avec le pilote allemand, puis une crevaison l'envoyaient en queue de peloton, en dehors de la zone des points alors que le pilote BMW accrochait une bonne deuxième place.

Mais l'après-course allait amener un véritable coup de théâtre avec la disqualification de Wittmann pour hauteur de caisse non conforme : le retard de Mortara, qui s'élevait à 26 points après cette seconde manche hongroise, se réduisait à 14 points.

Même s'il n'est pas dans la meilleure position qui soit avant la finale à Hockenheim, Edoardo Mortara veut croire à ses chances de titre. D'autant qu'il s'était imposé à Hockenheim lors de l'ouverture de la saison en avril, s'étant montré particulièrement dominateur lors de cette toute première course de la saison, sur un circuit qui a généralement souri aux Audi lors des deux dernières années.

"J'ai hâte de disputer la grande finale, et je vais à Hockenheim avec optimisme, et une totale confiance en moi", assure le pilote Audi. "Nous avons remporté la première course ici en mai, et nous devrions avoir de bonnes chances pour la victoire finale également."

"Mon Audi RS 5 DTM était vraiment performante récemment, au Nürburgring et à Budapest", poursuit le pilote Audi. "L'équipe travaille superbement, et les ingénieurs et les mécaniciens font un super boulot. C'est comme cela que nous avons réussi à réduire l'écart avec Marco (Wittmann) lors des deux derniers week-ends. Quatorze points seulement nous séparent. Maintenant, nous espérons le dépasser lors du sprint final. Nous ne baisserons jamais les bras, et nous nous battrons jusqu'au bout."

Nous savons que nos RS 5 DTM sont très rapides à Hockenheim. Cela nous rend optimistes.

Dieter Gass, directeur du DTM chez Audi.

Le clan Audi a le vent en poupe, après une impressionnante performance des RS 5 DTM à Budapest, avec notamment un retentissant sextuplé dans la première manche sur le Hungaroring. 

"Bien entendu, nous allons tout faire pour délivrer une performance aussi forte que lors des deux dernières saisons", a déclaré Dieter Gass, le directeur du DTM chez Audi. "Nous savons que nos RS 5 DTM sont très rapides à Hockenheim. Cela nous rend optimistes. Naturellement, nous sommes conscients que tout peut arriver dans une finale de DTM. Être encore en lice pour les trois titres [pilotes, constructeurs, équipes] prouve que nous avons une très bonne saison derrière nous."

"Mais nous n'avons pas encore atteint notre objectif. Toutes les personnes impliquées dans cet effort doivent produire un travail sans aucune erreur."

Edoardo Mortara peut-il ramener le titre à Audi pour la première fois depuis 2013 et le sacre de Mike Rockenfeller ? Réponse dimanche soir.

partages
commentaires
Joel Eriksson, celui qui vainc les jeunes pilotes Red Bull et Ferrari

Article précédent

Joel Eriksson, celui qui vainc les jeunes pilotes Red Bull et Ferrari

Article suivant

Audi échange les baquets de Rockenfeller et Rast pour Hockenheim

Audi échange les baquets de Rockenfeller et Rast pour Hockenheim
Charger les commentaires