Ekström a vécu une course "amusante"

Troisième et quatrième ce week-end sur le Norisring, le pilote Audi occupe désormais la tête du championnat DTM après deux courses bien agitées.

Ekström a vécu une course "amusante"
Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM, Marco Wittmann, BMW Team RMG, BMW M4 DTM
Hans-Jurgen Abt, Team Principal d'Audi Sport Team Abt-Sportsline et Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM
Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM with Patrick Simon
Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM
Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM
Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM
Podium: le vainqueur Bruno Spengler, BMW Team RBM, BMW M4 DTM, le deuxième Maxime Martin, BMW Team RBM, BMW M4 DTM, le troisième Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM, Bart Mampaey, Team principal BMW Team RBM
Podium: Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM
Mattias Ekström, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi A5 DTM

En raison du clash de dates entre l'épreuve de World RX sur sa piste à domicile en Suède, et de l'étape du DTM sur le Norisring, Mattias Ekström avait été contraint, sur décision de son employeur, de délaisser son Audi S1 pour sa RS 5 DTM, qu'il retrouvait ainsi dans les rues de Nüremberg.

Un bon choix pour Audi car Ekström s'est rapidement montré à l'aise sur l'atypique circuit du Norisring. Sixième des qualifications pour la première manche du week-end, le Suédois prenait un départ d'anthologie sur une piste détrempée pour virer en deuxième position au premier virage derrière Bruno Spengler (BMW), futur vainqueur de la course. 

S'il devait céder en fin de course face aux assauts de la BMW de Maxime Martin, qui assurait un doublé au constructeur bavarois, Ekström s'emparait de la première place du classement alors que l'ancien leader, son équipier René Rast, devait se contenter d'un lointain 12e rang, et que Lucas Auer, son second, était pris dans un accrochage dès le premier tour.

Le lendemain, Mattias Ekström se maintenait dans le groupe de tête, signant cette fois le cinquième meilleur chrono des Qualifications 2. Après avoir perdu plusieurs positions au départ, il remontait dans le peloton lors des premiers tours, et pointait au quatrième rang avant l'arrêt de la course au drapeau rouge suite à l'accident entre Paffett et Rockenfeller. Le Scandinave gagnait une place à la reprise de la course, et se dirigeait vers un nouveau podium.

Trois de front dans la dernière ligne droite

Mais, en défendant sa position face à la BMW de Marco Wittmann dans le dernier tour, Ekström était légèrement touché à l'arrière par le pilote allemand à l'amorce du dernier virage, et virait large, un contact qui profitait à la Mercedes d'Edoardo Mortara qui arrachait la dernière marche du podium sur le fil, alors que ce dernier, Ekström et Wittmann franchissaient la ligne de front.

Ekström confortait son avance au classement, alors que René Rast terminait une nouvelle fois hors des points en raison d'un accrochage avec la Mercedes de Wickens. "Eki" devance désormais de deux points Lucas Auer, deuxième de la Course 2, et compte 11 unités d'avance sur Maxime Martin, vainqueur de cette deuxième manche.

"C'était une course très amusante pour moi", explique Mattias Ekström. "J'ai eu des premiers tours assez animés après un mauvais départ. Il y a eu pas mal d'action, et aussi pas mal de carnage."

"Après le drapeau rouge, j'étais en quatrième position et je me maintenais simplement à cette place. Puis, à la fin, j'ai vu la possibilité d'aller chercher la troisième place et, dans le dernier tour, j'ai eu une petite touchette à l'arrière et j'ai perdu ma troisième place."

"Nous avons réussi à marquer des gros points ce week-end, et nous menons désormais le championnat, je me réjouis de la prochaine course à Moscou."

partages
commentaires
Championnat - Ekström vire en tête, Martin dans le top 3
Article précédent

Championnat - Ekström vire en tête, Martin dans le top 3

Article suivant

Paffett s'estime "chanceux" de ne pas avoir été blessé au Norisring

Paffett s'estime "chanceux" de ne pas avoir été blessé au Norisring
Charger les commentaires