Encore privé de titre, Green garde un bilan positif

Deuxième du championnat en 2015, troisième cette saison, Jamie Green (Audi) demeure positif quant à son bilan à l'issue de la campagne 2016 de DTM, qui vient de se conclure à Hockenheim.

Après avoir survolé le début de saison 2015, Jamie Green avait connu un gros passage à vide en milieu d'année, avant de revenir en force dans les dernières courses pour arracher le titre honorifique de vice-champion derrière Pascal Wehrlein.

En 2016, le parcours du pilote britannique fut bien différent puisqu'il connaissait des premières courses compliquées, avant de se remettre en selle avec quatre top 4 successifs au Red Bull Ring, au Lausitzring et au Norisring.

Après avoir décroché sa première victoire de la saison à Zandvoort, en juillet, Green rentrait à nouveau dans le rang après des courses compliquées à Moscou et au Nürburgring. Il concluait avec deux discrètes 8e places à Hockenheim, suffisantes pour conserver la troisième place du podium final du championnat derrière Marco Wittmann (BMW) et Edoardo Mortara, son collègue chez Audi.

"Globalement, je pense que c'était une bonne année, assez intéressante", estime Jamie Green, qui attend toujours son premier titre dans la discipline. "En arrivant à Hockenheim nous étions encore trois pilotes à pouvoir remporter le championnat, c'est bien pour le DTM".

"À titre personnel, ce fut une saison correcte. Avec une seule victoire, mais proche du haut du championnat de manière constante. Quelques mauvaises courses m'ont coûté cher, je pense notamment à Moscou, au Nürburgring ou à Budapest, c'est ce qui m'a empêché de me battre jusqu'au bout pour le titre".

"Les Audi étaient très performantes cette saison. Et, personnellement, je pense que je me suis encore amélioré en tant que pilote. Je suis heureux d'être où je suis, et assez positif en vue du futur."

Trop de pilotes pour jouer le titre chez Audi ? 

Tout comme l'an passé, où les pilotes Audi devaient faire face à une armada Mercedes soudée derrière son leader Pascal Wehrlein, Edoardo Mortara et Jamie Green ont dû composer avec un Marco Wittmann seul en pointe chez BMW. Un avantage certain pour le pilote allemand face à la course ouverte entre les pilotes Audi.

"De mon point de vue, j'aime avoir des coéquipiers performants", poursuit Green. "Cette année, "Edo" était très fort. En tant que pilote, vous voulez être poussé, vous n'avez jamais la partie facile dans ce championnat de toutes façons. C'est intéressant d'avoir de bons équipiers, cela hausse votre niveau de jeu, j'aime ça."

"Mais la force de Marco (Wittmann) était d'être de manière constante dans le top 6, et ses équipiers n'ont jamais vraiment pu l'égaler".

L'an prochain, Jamie Green devrait disputer sa 13e saison en DTM. Un chiffre porte-bonheur pour le pilote anglais ?

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Événement Hockenheim II
Circuit Hockenheimring
Pilotes Jamie Green
Type d'article Réactions
Tags audi, dtm, jamie green