Interview - Spengler - Le Norisring, "le Monaco du DTM"

En difficulté depuis le début de la saison, comme l'ensemble des pilotes BMW, Bruno Spengler entend bien profiter de la venue du championnat sur l'atypique circuit du Norisring, où il s'est imposé à trois reprises par le passé lors de ses années Mercedes, pour renouer avec le haut du classement. Un rendez-vous à part dans le championnat, comme le Canadien l'a expliqué à Motorsport.com.

Entre Bruno Spengler et le Norisring, il existe une vraie connexion. C'est là que le pilote québécois, qui défendait alors les couleurs de Mercedes, décrochait, à 23 ans, son tout premier succès en DTM en 2006, pour sa deuxième saison dans la discipline. Après avoir récidivé en 2007, il s'invitait sur le podium lors des trois éditions suivantes, avant de renouer avec la victoire sous la pluie en 2011, sa dernière année chez Mercedes.

Avec BMW, le bilan de Bruno Spengler sur le Norisring est moins positif. Encore 3e tout de même en 2012, l'année de son sacre, le Nord Américain ne pouvait faire mieux que 6e en 2013, puis même 11e l'an passé. Avec deux seuls points au compteur après quatre manches disputées, Bruno Spengler connaît son démarrage de saison le plus compliqué en DTM. Saura-t-il casser la dynamique négative ce week-end sur le Norisring ?

C'est l'une de mes courses préférées de par son tracé. Même s'il semble simpliste à première vous, avec seulement quatre virages, il constitue un challenge important. 

Bruno Spengler.

"Le Norisring est l'un des moments forts de la saison, c'est un peu le Monaco du DTM", explique-t-il à Motorsport.com"C'est l'un de mes endroits préférés de par son tracé. Même s'il semble simpliste à première vous, avec seulement quatre virages, il constitue un challenge important. Il est technique, bosselé, vous devez passer près du mur, ce sont des sensations assez exceptionnelles".

Pas un terrain propice pour les BMW

"Et puis j'adore l'ambiance qui règne là-bas", poursuit-il. "La course représente une vraie fête pour la ville de Nuremberg, et le public est toujours nombreux et enthousiaste, c'est un vrai public de passionnés. C'est comme une grande fête et c'est toujours un plaisir d'aller rouler là-bas".

Dominé par Mercedes et surtout Audi depuis le début de la saison, BMW entend bien revenir au premier plan ce week-end à Nüremberg, non loin de ses bases munichoises. "C'est vrai qu'il s'agit quasiment d'une course à domicile pour nous", conclut Bruno Spengler. "Nous aurons à coeur d'y décrocher de bons résultats. Le circuit ne nous a en revanche pas forcément réussi les années précédentes, mais chaque années est différente. Nous allons en tous tout mettre en oeuvre pour décrocher de gros points".

A propos de cet article
Séries DTM
Événement Norisring
Circuit Norisring
Pilotes Bruno Spengler
Type d'article Interview
Tags bmw, dtm, norisring, spengler