Jamie Green, le vrai grand perdant de Spielberg

partages
Jamie Green, le vrai grand perdant de Spielberg
Par : Emmanuel Rolland
5 août 2015 à 14:05

Jamie Green, Audi Sport Team Rosberg Audi RS 5 DTM
Jamie Green, Audi Sport Team Rosberg Audi RS 5 DTM
Jamie Green, Audi Sport Team Rosberg Audi RS 5 DTM
Jamie Green, Audi Sport Team Rosberg Audi RS 5 DTM
Jamie Green, Audi Sport Team Rosberg Audi RS 5 DTM
Jamie Green, Audi Sport Team Rosberg Audi RS 5 DTM
Jamie Green, Audi Sport Team Rosberg Audi RS 5 DTM

Derrière le tumulte provoqué par l’accrochage entre Pascal Wehrlein (Mercedes) et Timo Scheider (Audi) dans le dernier tour de la course 2, Jamie Green (Audi) est lui aussi en mesure d’être amer, lui qui a perdu la tête du championnat après un score vierge lors de ce week-end autrichien, et notamment un abandon dans la course 1 alors qu’il occupait la tête.

On a peu parlé de Jamie Green à l’issue du meeting de Spielberg, dominé par la polémique entre Mercedes et Audi suite à l’incident du dernier tour de la course 2. Mais le pilote britannique est le vrai grand perdant de ce week-end.

Green occupait le premier rang depuis la toute première course de la saison, et son succès lors de la course 1 à Hockenheim. Par la suite, il avait creusé un écart significatif sur ses rivaux en s’imposant par deux fois au Lausitzring. Mais les choses se sont compliquées pour le pilote anglais à partir du Norisring (7e et 19e après un accrochage en course), puis surtout à Zandvoort (19e et 13e).

Une casse mécanique qui change tout

Green occupait toutefois encore la tête du championnat devant Ekström en arrivant à Spielberg, et il semblait avoir l’occasion de reprendre du champ au classement lorsque, après avoir signé le deuxième meilleur temps des qualifications pour la course 1, il s’emparait de la tête au départ devant son équipier, le poleman Edoardo Mortara, et semblait filer vers une quatrième victoire cette saison. Mais un problème technique sur son Audi RS5 (transmission) le contraignait à l’abandon dès le 2e tour, et il perdait pour la première fois la tête du classement au profit de Pascal Wehrlein (Mercedes).

Dimanche, comme ce fut déjà le cas à Hockenheim, Jamie Green ne trouvait jamais son rythme, et devait se contenter du 17e rang des qualifications, et de la 17e place à l’issue de la course 2 (après l’exclusion de Timo Scheider). De leader du championnat, voici Jamie Green descendu au 4e rang du classement provisoire derrière ses équipiers Mattias Ekström et Edoardo Mortara, et le pilote Mercedes Pascal Wehrlein.

Je peux faire mieux en tant que pilote, je l’ai prouvé dans des conditions similaires cette année.

Jamie Green.

"Samedi, j’avais la vitesse sur piste sèche", explique Green. "Après avoir décroché la deuxième place des qualifications, je menais la course avant mes ennuis de transmission. Dimanche, les conditions étaient vraiment différentes avec cette pluie persistante toute la journée. Et là, nous n’étions tout simplement pas assez rapides".

"Je peux faire mieux en tant que pilote, je l’ai prouvé dans des conditions similaires cette année”, poursuit Green. "Nous devons regarder où nous pouvons nous améliorer. Mais je regarde en avant. Je vais prendre un peu de temps pour moi, et puis nous serons prêts à attaquer la prochaine course à Moscou".

Prochain article DTM
Scheider - "Arrêtez vos insultes"

Article précédent

Scheider - "Arrêtez vos insultes"

Article suivant

Scandale en DTM - Et maintenant, Dr Ullrich?

Scandale en DTM - Et maintenant, Dr Ullrich?

À propos de cet article

Séries DTM
Événement Spielberg
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Jamie Green
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Résumé de course