Jamie Green : "Je suis fier de ce résultat"

partages
commentaires
Jamie Green :
Par : Emmanuel Rolland
8 mai 2017 à 07:50

En difficulté lors de la course 1, Jamie Green (Audi) a su renverser la vapeur dimanche pour s'imposer brillamment à l'issue de la course 2, où il a su tirer parti des circonstances et d'une stratégie optimale.

Drapeau à damiers pour Jamie Green, Audi Sport Team Rosberg
Podium: Gary Paffett Mercedes-AMG Team HWA, Mercedes-AMG C63 DTM, Jamie Green, Audi Sport Team Rosberg, Audi RS 5 DTM and Marco Wittmann, BMW Team RMG, BMW M4 DTM
Jamie Green, Audi Sport Team Rosberg, Audi RS 5 DTM
Podium: le vainqueur Jamie Green, Audi Sport Team Rosberg, Audi RS 5 DTM
Podium: Marco Wittmann, BMW Team RMG, BMW M4 DTM and Jamie Green, Audi Sport Team Rosberg, Audi RS 5 DTM
Le vainqueur Jamie Green, Audi Sport Team Rosberg, Audi RS 5 DTM
Jamie Green, Audi Sport Team Rosberg, Audi RS 5 DTM
Jamie Green, Audi Sport Team Rosberg, Audi RS 5 DTM

Présenté tous les ans comme l'un des principaux favoris au titre en DTM, Jamie Green attend toujours de décrocher son premier championnat depuis ses débuts dans la discipline en… 2005. Vice-champion en 2015, troisième en 2016, le Britannique espère toucher enfin au but en 2017.

À Hockenheim, le pilote anglais n'avait pas démarré du bon pied, se contentant du 12e temps des qualifications pour la première manche. Ce fut pire en course, où le pilote Audi accrochait la Mercedes de Maro Engel en tentant de dépasser le pilote allemand, qui était expédié hors piste. Jamie Green écopait d'un drive through, et concluait cette première course au 18e et dernier rang.

Le lendemain, Green accompagnait le retour au top des Audi, et décrochait le troisième meilleur temps des qualifications pour la course 2 derrière son équipier René Rast. Après un excellent départ, il se positionnait au deuxième rang derrière le poleman Timo Glock (BMW), qu'il dépassait au restart après la neutralisation consécutive à l'accrochage du premier virage.

Mais le Britannique écopait d'une pénalité de cinq secondes, jugé coupable d'avoir accéléré avant le leader Glock sur la ligne droite lors de ce même restart. Il creusait rapidement l'écart, portait son avance à une quinzaine de secondes et observait sa pénalité, fort de ce matelas. Dans la foulée, il faisait monter les pneus pluie au moment opportun, au moment où la pluie s'intensifiait. Il coupait finalement la ligne en vainqueur avec cinq secondes d'avance sur Gary Paffett (Mercedes).

"C'est la meilleure récompense que je pouvais donner [aux mécaniciens]"

"La journée de samedi a été très difficile pour moi", explique Jamie Green. "J'étais 12e en qualifications, et j'ai été impliqué dans un incident en course alors que j'étais en train de dépasser au quatrième tour. C'était une journée frustrante. Dimanche, les conditions étaient mitigées en qualifications et sur la course, ce qui est toujours compliqué."

"Nous avons fait un beau travail en tant qu'équipe, et nous avons toujours eu les bons pneus au bon moment. Je suis fier de ce résultat. Malgré la pénalité, j'ai réussi à rester devant. C'est génial de gagner et d'offrir quelque chose en retour aux mécaniciens, qui ont passé tellement d'heures à préparer la voiture. C'est la meilleure récompense que je pouvais leur donner."

Au championnat, Green occupe le deuxième rang, avec 14 points de retard sur Lucas Auer. 

Article suivant
Championnat - Lucas Auer a déjà pris les devants

Article précédent

Championnat - Lucas Auer a déjà pris les devants

Article suivant

Loïc Duval : "À moi de faire mon analyse"

Loïc Duval : "À moi de faire mon analyse"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries DTM
Événement Hockenheim
Lieu Hockenheimring
Pilotes Jamie Green
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Réactions