La colère de Mercedes, les excuses d’Audi

La manœuvre de Timo Scheider (Audi) sur les Mercedes de Robert Wickens et Pascal Wehrlein dans le dernier tour, et surtout la consigne qui lui fut transmise par radio par son équipe « Mets-le dehors » n’en finissent plus de faire des remous après la course 2 de Spielberg.

Alors qu’il s’était emparé de la tête du championnat la veille à l’issue de la course 1, qu’il avait conclue au second rang, Pascal Wehrlein a perdu gros lors de la course 2 sous la pluie : d’abord en raison de deux excursions hors piste qui furent de son fait, mais surtout en étant poussé hors piste dans le dernier tour par une manœuvre de l’Audi de Timo Scheider, qui embarquait à la fois les Mercedes de Robert Wickens et de Pascal Wehrlein, alors 5e.

Ce dernier, désormais troisième du championnat derrière les pilotes Audi, Mattias Ekström et Edoardo Mortara, se montre naturellement amer après cet incident. "C’était simplement incorrect", commente le pilote allemand. "Je défendais ma position et il nous a mis dehors tous les deux".

Sortir délibérément le leader du championnat n’a rien à voir avec le fair play et ce n’est pas ce que nous souhaitons voir en DTM.

Ulrich Fritz, responsable du programme DTM chez Mercedes.

Ulrich Fritz, le responsable du programme DTM chez Mercedes, ne cache pas sa colère. "Perdre deux voitures dans le dernier tour alors qu’elles se dirigeaient vers des points est simplement inacceptable", a déclaré ce dernier. "Le comportement de Audi et de Timo Scheider est extrêmement antisportif de notre point de vue. Sortir délibérément le leader du championnat n’a rien à voir avec le fair play et ce n’est pas ce que nous souhaitons voir en DTM. Avant tout, je suis extrêmement désolé pour Pascal qui a perdu des points précieux dans la course au championnat".

Dans le clan Audi, Timo Scheider se défend d’avoir voulu sortir ses deux rivaux délibérément. "Je n’ai entendu aucune instruction", assure le double champion de la discipline. "Robert a freiné tellement fort que je n’ai pu l’éviter. Nous étions à la limite en course, ce genre de choses peuvent arriver".

J’étais très en colère et j’ai crié : ‘"Pousse-le dehors". C’était sous le coup de l’émotion et je veux m'excuser auprès de Mercedes.

Dr. Wolfgang Ullrich, directeur de la compétition chez Audi.

Le Dr. Wolfgang Ullrich, directeur de la compétition chez Audi, expliquait ainsi sa version des faits. "Après la manœuvre des Mercedes [Wickens avait bloqué Scheider pour laisser filer Wehrlein], j’étais très en colère et j’ai crié : ‘Pousse-le dehors’ ", admet ce dernier. "C’était sous le coup de l’émotion et je veux m’excuser auprès de Mercedes pour cela. Je ne savais pas que la radio était branchée à ce moment".

"Il faut toujours être deux pour un tango", rétorque Ulrich Fritz. "Le premier donne les instructions, ce fut très clair à entendre pour tout le monde, et celui qui les suit. Tout cela n’a rien à voir avec de la conduite sportive. Avant cela, la manœuvre de dépassement [des Mercedes] était virile, mais sportive".

 

 

A propos de cet article
Séries DTM
Événement Spielberg
Circuit Red Bull Ring
Pilotes Timo Scheider , Pascal Wehrlein
Type d'article Actualités