Loïc Duval, en DTM avec "beaucoup d'ambitions"

partages
commentaires
Loïc Duval, en DTM avec "beaucoup d'ambitions"
Par :
, Motorsport.com Switzerland
14 déc. 2016 à 19:15

Après cinq saisons en WEC avec Audi, Loïc Duval découvrira le championnat DTM en 2017 au volant d'une Audi RS5 DTM, avec la volonté de se porter aux avant-postes.

Loic Duval, René Rast, Audi RS 5 DTM Test Car
Loic Duval, Audi RS 5 DTM Test Car
Loic Duval, Audi RS 5 DTM Test Car
Loic Duval, Audi RS 5 DTM Test Car
Loic Duval, Audi RS 5 DTM Test Car
Loic Duval, Audi RS 5 DTM Test Car
Loic Duval, Audi RS 5 DTM Test Car
Loic Duval, Audi RS 5 DTM Test Car
Loic Duval, Audi RS 5 DTM Test Car

Après son test sur l'Audi DTM à Jerez au début du mois de décembre, Loïc Duval semblait proche d'un accord pour défendre les couleurs du constructeur d'Ingolstadt dans le championnat de Supertourisme allemand. Officialisé par Audi en début de semaine, le pilote français ne cache pas son enthousiasme, ni sa satisfaction d'avoir pu rebondir au mieux après l'arrêt du programme LMP1 de son employeur.

"Je suis vraiment heureux de pouvoir poursuivre avec Audi", a commenté Loïc Duval à Motorsport.com. "Bien évidemment, il y a quelques mois, ce programme n'était pas vraiment ce que nous envisagions ensemble puisque la priorité pour 2017 était le WEC, mais il était clair depuis l'annonce du retrait de Audi du LMP1 qu'il fallait trouver une autre alternative."

"J'ai reçu, il est vrai, des propositions pour rouler en WEC et viser la victoire aux 24 Heures du Mans", confie-t-il, "mais il était difficile à ce stade de l'année de conclure un accord pour la saison entière. Pour moi, il était clair que je voulais poursuivre avec Audi, étant encore lié contractuellement pour 2017. Avec Audi, nous avions la volonté commune de poursuivre ensemble, il fallait juste définir comment."

J'ai prouvé que je pouvais remporter des titres en Super GT ou en WEC.

Loïc Duval.

S'il fera partie des débutants en DTM l'an prochain - et probablement le seul, en attendant de connaître le line-up de Mercedes -, le natif de Chartres n'en a pas moins la volonté de jouer les premiers rôles pour sa première saison dans la discipline.

"J'arrive avec beaucoup d'ambitions", affirme Duval. "J'ai prouvé que je pouvais remporter des titres en Super GT ou en WEC. Mais il n'est pas évident de savoir à quoi m'attendre en termes de résultats, il y aura beaucoup de choses à apprendre, et le DTM compte des pilotes non seulement talentueux, dont plusieurs anciens pilotes de F1, mais également expérimentés."

"Je peux être dans le coup rapidement, comme cela pourra me prendre du temps de m'adapter. Mais je donnerai mon maximum et je ferai de mon mieux week-end après week-end pour tenter de m'améliorer, et collecter quelques podiums cette saisons."

"L'avantage est que, avec l'apparition de la nouvelle réglementation, ce sera assez nouveau pour tout le monde, et c'est peut-être le meilleur moment pour un pilote débutant d'arriver dans la série."

Courses en solo, et coups de portière

Habitué aux courses d'équipe en endurance, Duval devra se réhabituer à rouler pour lui-même, mais également à se jouer des coudes au sein d'un peloton de DTM où les coups de portières et de parechoc ne sont pas rares.

"J'ai déjà roulé en Formule 3, en Formule Nippon, puis en ce moment en Formule E, je n'ai donc jamais été typé pilote d'endurance à 100%", continue Duval. "C'est évidemment différent du travail d'équipe qui existe en WEC, mais je pense que je n'aurai pas de mal à m'habituer au fait de courir seul."

"C'est vrai que cela peut paraître un peu agressif parfois, mais si l'on regarde de près, on voit que les pilotes qui jouent le championnat ne vont pas souvent au contact. Déjà, les éléments aérodynamiques sont vite endommagés au moindre contact, et les performances de la voiture s'en ressentent rapidement après un accrochage. On peut donc jouer des coudes, mais il est important de rester en dehors de la mêlée si possible."

Article suivant
Adrien Tambay - "Un nouveau départ"

Article précédent

Adrien Tambay - "Un nouveau départ"

Article suivant

Le DTM annonce son calendrier 2017

Le DTM annonce son calendrier 2017
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries DTM
Pilotes Loïc Duval
Auteur Emmanuel Rolland