Maxime Martin – J’ai saisi ma chance 

partages
Maxime Martin – J’ai saisi ma chance 
Par : Emmanuel Rolland
26 sept. 2015 à 14:31

En délicatesse comme tous ses équipiers de chez BMW lors des essais libres, Maxime Martin a su profiter du regain de performances des M4 en qualifications, puis d’un bon départ pour décrocher son deuxième succès en DTM, comme il l'explique à Motorsport.com.

Maxime Martin, BMW Team RMG BMW M4 DTM
Maxime Martin, BMW Team RMG BMW M4 DTM et Marco Wittmann, BMW Team RMG BMW M4 DTM
Maxime Martin, BMW Team RMG BMW M4 DTM
Maxime Martin, BMW Team RMG BMW M4 DTM
Maxime Martin, BMW Team RMG BMW M4 DTM

E.R., Nürburgring - 10e et 16e des essais libres (après avoir concédé près d’un dixième de seconde lors des EL2), Maxime Martin et BMW ne pensaient surement pas être à pareille fête lors de la journée du samedi. Mais le pilote belge, qui disposait d’une BMW M4 retrouvée le samedi matin, se positionnait rapidement en tête de la séance qualificative, avant d’en être délogée dans les tours derniers instants par la Mercedes du surprenant Lucas Auer.

En course, le natif de Bruxelles prenait un bon départ et virait en tête malgré un contact avec la Mercedes de Pascal Wehrlein, qui lui disputait la première place. Par la suite, Martin prenait rapidement le large en alignant les meilleurs tours en début de course, avant de filer vers une seconde victoire, après celle acquise l’an passé à Moscou.

Il y avait un petit trou, je suis passé, on s’est touchés, mais rien de spécial, c'était un incident de course.

Maxime Martin, au sujet de son contact avec la Mercedes de Pascal Wehrlein au départ.

"C’est vrai qu’hier on était pas très compétitifs", confiait Maxime Martin à Motorsport.com à l’issue de l’épreuve. "Maintenant il faut voir pourquoi. Ce matin il faisait beaucoup plus frais, et on a pu avoir une bonne qualification. Et quand tu pars devant, ça change tout, et j’ai saisi ma chance dès le premier virage. Il y avait un petit trou, je suis passé, on s’est touchés, mais rien de spécial. C’était un incident de course".

"J’ai essayé de creuser l’écart dès le début car je savais que si je le faisais je pourrais gérer par après", poursuit le pilote belge. "C’est ce qui s’est passé et j’ai pu contrôler, à la fin ils revenaient vraiment fort. C’était compliqué mais c’est une victoire fantastique et je pense que je peux remercier BMW pour la voiture qu’ils m’ont donnée, et l’équipe RGM qui fait un travail fantastique. Il faut maintenant se reconcentrer pour demain et essayer de faire la même !"

Prochain article DTM
Edoardo Mortara – Cela devient difficile

Article précédent

Edoardo Mortara – Cela devient difficile

Article suivant

Championnat - Wehrlein en bonne voie, Mortara deuxième

Championnat - Wehrlein en bonne voie, Mortara deuxième

À propos de cet article

Séries DTM
Événement Nürburgring
Lieu Nürburgring
Pilotes Maxime Martin
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Interview