Mercedes espérait mieux sur le Lausitzring

partages
Mercedes espérait mieux sur le Lausitzring
Par : Emmanuel Rolland
2 juin 2015 à 15:01

Daniel Juncadella, Mücke Motorsport Mercedes-AMG C63 DTM
Daniel Juncadella, Mücke Motorsport Mercedes-AMG C63 DTM
Daniel Juncadella, Mücke Motorsport Mercedes-AMG C63 DTM
Daniel Juncadella, Mücke Motorsport Mercedes-AMG C63 DTM
Pascal Wehrlein, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM
Robert Wickens, HWA AG Mercedes-AMG C63 DTM

Après avoir affiché de belles promesses début mai à Hockenheim, Mercedes a vu l'écart se creuser avec Audi lors des deux courses du Lausitzring le week-end dernier. 

En pleine restructuration en 2014, Mercedes s'était surtout appliqué à sauver les meubles tout au long de la saison dernière, décrochant au passage deux succès grâce à Christian Vietoris et Pascal Wehrlein. Il y a un mois à Hockenheim, la marque à l'Etoile signait son retour en plaçant deux de ses pilotes sur le podium du samedi (Pascal Wehrlein 2e et Paul Di Resta 3e), puis un autre le dimanche (Gary Paffett 3e). Des résultats qui avaient rendu confiance aux hommes de Ulrich Fritz, le directeur du programme DTM de Mercedes. 

La deuxième force, mais loin derrière Audi

Sur le Lausitzring, Mercedes est à nouveau apparu comme la deuxième force en présence en DTM, derrière Audi mais devant BMW. Après avoir placé sa première C63 au 5e rang des qualifications (Pascal Wehrlein) derrière un quatuor Audi, le constructeur de Stuttgart n'a pu faire mieux en course, avec la 5e place du même Wehrlein. Le lendemain, c'est Daniel Juncadella qui défendait le mieux les couleurs de son employeur, en étant le mieux classé lors des qualifications, mais au 10e rang seulement. En course, le pilote ibérique signait une belle performance, remontant au 6e rang sur la ligne d'arrivée emmenant dans son sillage son équipier Christian Vietoris.

Une performance toutefois insuffisante pour aller chercher les Audi encore loin devant en termes de performances. 

"Ce fut un week-end difficile pour nous", commentait Ulrich Fritz à l'issue de la course 2. "Daniel a fait du bon boulot mais, de manière générale, nous attendions mieux qu'une 6e et une 7e place. Nous avons rencontré des problèmes imprévus avec les pneumatiques, que nous devons maintenant regarder en détail avec notre partenaire pneumatiques, Hankook".

 

Prochain article DTM
Tambay - "Le week-end le plus cruel de ma carrière"

Article précédent

Tambay - "Le week-end le plus cruel de ma carrière"

Article suivant

BMW dans l'impasse après le Lausitzring

BMW dans l'impasse après le Lausitzring

À propos de cet article

Séries DTM
Pilotes Robert Wickens , Daniel Juncadella , Pascal Wehrlein
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Résumé de course