Mercedes - "Nous sommes toujours des candidats au titre"

Même si son pilote de pointe, Robert Wickens, a quasiment perdu toute chance d'être titré après les courses du Nürburgring, le clan Mercedes veut tout donner lors des deux dernières courses, à commencer par ce week-end à Hockenheim.

Mercedes - "Nous sommes toujours des candidats au titre"
Robert Wickens, Mercedes-AMG Team HWA, Mercedes-AMG C63 DTM
Robert Wickens, Mercedes-AMG Team HWA, Mercedes-AMG C63 DTM
Robert Wickens, Mercedes-AMG Team HWA, Mercedes-AMG C63 DTM
Robert Wickens, Mercedes-AMG Team HWA, Mercedes-AMG C63 DTM
Paul Di Resta, Mercedes-AMG Team HWA, Mercedes-AMG C63 DTM
Podium : Marco Wittmann, BMW Team RMG, BMW M4 DTM, Robert Wickens, Mercedes-AMG Team HWA, Mercedes-AMG C63 DTM, Christian Vietoris, Mercedes-AMG Team Mücke, Mercedes-AMG C63 DTM
Ulrich Fritz, HWA AG

Avec 20 points de retard sur le leader Marco Wittmann avant le Nürburgring, Robert Wickens pouvait encore espérer disputer le titre au pilote BMW lors des trois derniers meetings de la saison. Mais le week-end du Nürburgring a fortement contrarié les espoirs du Canadien, 9e le samedi, puis 13e et hors des points le dimanche après des qualifications difficiles.

Une opération d'autant plus mauvaise que, dans le même temps, Marco Wittmann prenait le large au championnat en remportant la course 1, avant de décrocher la troisième place du podium lors de la seconde manche. Wickens perdait même un rang au classement du championnat puisqu'il est maintenant devancé par Edoardo Mortara (Audi) avant les deux dernières étapes du calendrier, et pointe à quelques 50 points du leader Wittmann, à quatre manches de la fin.

Pour le pilote de Toronto, il n'y a plus d'autre alternative : le voici prêt à tout donner à Budapest, puis à Hockenheim, en espérant un miracle, et surtout une énorme défaillance du leader Wittmann lors de cette dernière ligne droite.

Au classement constructeurs, Mercedes pointe au troisième rang derrière BMW et Audi, avec une bonne centaine de points de retard sur le premier cité.

"Au vu du championnat, à Budapest, ce sera tout ou rien pour nous", commente Robert Wickens. "J'ai 50 points de retard sur le leader, mais je suis optimiste en vue de ce week-end de course. Le Hungaroring a été resurfacé cette saison, ce sera donc un nouveau challenge pour tout le monde."

Le nouvel asphalte de Budapest, l'allié des Mercedes ?

"Jusqu'ici, nous nous sommes montrés très compétitifs sur des circuits avec une surface peu abrasive, récemment à Moscou par exemple. À Spielberg, où il y avait également un nouvel asphalte, nous avons fait quelques erreurs, mais au final nous étions rapides et nous avons même signé le meilleur tour. Il y a donc quelques signes encourageants que nous pouvons prendre à Budapest. Je suis motivé pour ce week-end, et je donnerai tout, je dois marquer le plus de points possible."

Même état d'esprit chez Ulrich Fritz, le directeur du DTM chez Mercedes. "Concernant nos aspirations au championnat, le week-end du Nürburgring était sans nul doute un coup d'arrêt", commente-t-il. "L'équipe a fait un travail fantastique au cours de l'année. Nous avons une voiture performante et de bons pilotes. Par conséquent, nous estimons que nous sommes toujours des candidats au titre."

partages
commentaires
Mercedes confirme Rosenqvist jusqu'à la fin de saison

Article précédent

Mercedes confirme Rosenqvist jusqu'à la fin de saison

Article suivant

Wittmann et BMW ne veulent pas relâcher la pression

Wittmann et BMW ne veulent pas relâcher la pression
Charger les commentaires