Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
38 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
2 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Doublés de Paturel et Rubini à Bitche, Guyon vainqueur en Junior

partages
commentaires
Doublés de Paturel et Rubini à Bitche, Guyon vainqueur en Junior
7 mai 2018 à 06:45

L’Union Motocycliste de Bitche organisait ce dimanche, dans le cadre du 24MX Tour, les troisièmes épreuves des Championnats de France Elite et Junior.

En Moselle, à quelques kilomètres de la frontière allemande, la météo a été estivale toute la journée avec une chaleur éprouvante pour les coureurs. Les conditions de piste étaient parfaites, permettant aux pilotes de disputer des courses somptueuses pour le plus grand plaisir d’un public venu en très grand nombre, ils étaient plus de 5000. Les équipes du Président Kauderer ont réalisé un extraordinaire travail pour cet événement, tant au niveau de la piste que pour l’accueil du public et des participants. Le retour de l’Elite dans le Grand-Est est une vraie réussite, la Commission Nationale Motocross de la FFM a déjà pris rendez-vous pour 2019 !

Paturel en mode Grand-Prix en MX1

Sur la route qui le mène au Grand Prix de Lettonie, Benoit Paturel a décidé au dernier moment de faire une étape par Bitche. Bien lui en a pris, le pilote qui vient de rejoindre le team GP Marchetti KTM signe un doublé en Moselle. Sur un terrain exigeant, très physique, vraiment compliqué et avec peu de possibilité de dépassement, il ne s’est pourtant pas mis dans les meilleures dispositions lors des départs. En première manche, il ne pointait que quatrième à la fin du premier tour derrière Teillet, Clermont et Boog. Il a su trouver le bon rythme pour prendre les commandes au bout de six tours au détriment de Boog (Honda SR Motoblouz). L’Alsacien, sur un terrain qu’il connaît depuis son enfance a magnifiquement géré cette course pour remettre la pression en fin de manche mais n’a pu passer. Le second départ fut meilleur pour Paturel lui permettant de rapidement se placer derrière Boog. Il ne lui fallut alors que quelques tours pour disposer de l’Alsacien et faire ensuite un cavalier seul. Le local de l’étape (2-2) doit se contenter de la deuxième place de l’épreuve mais conforte sa plaque rouge de leader du Championnat. Il creuse l’écart à 18 points sur Grégory Aranda (SN Moto rsport Kawasaki) qui, s’il découvrait le circuit de Bitche et n’est pas un adepte du sable, a fait mieux que limiter la casse. Le Gardois (5-3) se classe quatrième au final. Il est monté en puissance durant la journée, terminant sur une belle troisième position acquise de haute lutte face à Teillet.

Valentin Teillet (VRT 3AS KTM) complète le podium de la journée en ayant animé le début de la première manche grâce à un holeshot. Toujours un peu en manque de rythme et peu à l’aise sur le sable, il a néanmoins bouclé cinq tours en tête avant de baisser de rythme. Le départ de la seconde course fut un peu moins bon et, pris dans le peloton, il a réussi à revenir quatrième, menaçant Aranda dans les derniers tours. Le Belge Damon Graulus (JPM Racing Suzuki – 4-5), pourtant sur un terrain plutôt avantageux pour lui, ne peut faire mieux que cinquième de la journée. La faute à un départ moyen en première manche et à une chute en seconde alors qu’il était solidement accroché à la troisième place. Il devance au final un Nicolas Aubin (Amexio Suzuki -6-6) un peu moins à son avantage sur le sable et un Jason Clermont (Kawasaki – 7-7) toujours bien placé.

Et de quatre pour Rubini en MX2

S’il avait manqué la première épreuve pour cause de Grand-Prix, Stephen Rubini (KTM Silver Action) a fait carton plein depuis. Il s’est offert à Bitche deux nouvelles victoires de manche. Comme Paturel en MX1, il ne s’est pourtant pas mis dans les meilleures dispositions. Son premier départ fut plutôt bon lui permettant de s’installer en troisième position derrière Bourdon (Husqvarna) et Boisramé (Honda SR Motoblouz). Impressionnant de fluidité il a placé une forte accélération dans le quatrième tour pour doubler ses deux adversaires. Son second départ fut moins bon et il commis une erreur dans la première boucle. Sixième au premier passage sur la ligne, il lui aura fallu huit tours pour revenir sur Boisramé qui avait réussi à prendre les commandes au détriment de Brian Strubhart-Moreau après quatre tours. Le Breton, souffrant de la chaleur, n’a pu contenir les assauts de Rubini. Il se contente par deux fois de la deuxième place mais réalise une belle opération au Championnat puisqu’il s’empare de la plaque rouge au détriment d’un Arnaud Aubin en retrait sur l’exigeante piste mosellane. Le pilote Amexio Suzuki se classe quatrième à deux reprises.

Brian Strubhart-Moreau signe son premier podium d’épreuve en MX2, terminant deux fois troisième. Meilleur temps des chronos, il signe une première manche sérieuse avant de mener la seconde course. Le jeune pilote Monster Energy Bud Racing Kawasaki monte clairement en puissance, tandis qu’Anthony Bourdon (Husqvarna) est de retour au premier plan après des débuts compliqués. Il a joué aux avants-postes des deux courses et signe son premier Top 5 de l’année avec deux cinquièmes positions. A noter que Jimmy Clochet (Suzuki – 15-7) a chuté au départ de la première manche, qu’Henri Giraud (GSM Dafy Michelin Yamaha – DNF-9) a chuté puis cassé dans cette même course, et que Thomas Do (BOS Racing – 9-16) a connu une épreuve compliquée et rétrograde à la sixième place du Championnat.

Guyon prend l’avantage en Junior

Depuis le début de la saison Thibaut Benistant (Yamaha MJC) et Tom Guyon se rendent coups pour coups en France comme en Europe. Cette fois-ci les deux pilotes n’ont pu se départager, remportant une manche chacun et finissant l’autre à la deuxième place. Le pilote VRT 3AS KTM remporte l’épreuve au bénéfice de sa victoire en seconde manche. Il a réalisé le holeshot de cette course et n’a pas été inquiété, reléguant Benistant à vingt secondes. En première manche c’était Benistant qui avait réalisé le meilleur départ tandis que Florian Miot (Motoblouz HB Racing) et Pierre Moine (Berryli4ni Yamaha) s’accrochaient et repartaient loin derrière. Guyon se plaçait en deuxième position dès le premier tour mais n’allait pas parvenir à suivre le rythme du leader. Il s’empare de la plaque rouge de leader du Championnat avec quatre points d’avance sur Benistant.

Matéo Miot (Motoblouz HB Racing) a une nouvelle fois été le seul pilote à pouvoir tenir tête aux leaders. Il monte sur le podium de l’épreuve avec deux troisièmes places. Quatrième au départ de la manche matinale il a dû se défaire d’un Enzo Polias accrocheur dans le deuxième tour. Il n’a ensuite plus été inquiété sans pouvoir recoller à la tête. Un très bon départ dans la seconde course lui a permis de boucler cinq tours en deuxième position avant de céder face aux assauts de Benistant. L’autre pilote Yamaha MJC, l’Estonien Jorgen Mathias Talviku prend la quatrième place de l’épreuve. Il s’est fait une frayeur en première manche en chutant peu avant le drapeau à damiers alors qu’il était bien ancré en quatrième position. Il conserve néanmoins cette place sur la ligne avant de finir cinquième de la seconde course après s’être défait d’Enzo Polias (Husqvarna) puis de Florian Miot. Ces deux pilotes connaissent une épreuve contrastée, Miot (9-6) chutant au départ de la première manche avant de faire une belle deuxième course, et Polias (6-DNF) explosant son moteur dans le dernier tour alors qu’il était septième et avait animé le début de course. Dans ces conditions, Thibaut Maupin (8-4) complète le Top 5 de l’épreuve malgré des départs très moyens qui l’ont mis en difficulté. L’ancien leader et Champion de France Espoirs 2016 Pablo Metayer (KTM- 15-19) a vécu dans le sable une épreuve très difficile.

Prochain rendez-vous

Le 24MX Tour traverse l’Hexagone et fera étape dans trois semaines en Provence, du côté de Pernes-Les-Fontaines (84) pour le quatrième opus de la saison 2018. Le club est un habitué de l’événement dont il a organisé la finale l’an dernier. Tous les ingrédients sont réunis pour un nouveau très grand week-end de motocross, d’autant que cette année il s’agira de la seule étape méditerranéenne.

Article suivant
Luca Diserens prend l'avantage à Bitche en Espoirs 85cc

Article précédent

Luca Diserens prend l'avantage à Bitche en Espoirs 85cc

Article suivant

Direction Pernes-les-Fontaines pour le 24MX Tour

Direction Pernes-les-Fontaines pour le 24MX Tour
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Elite MX
Événement Bitche
Catégorie Jour 2