Résumé de course
ELMS Paul Ricard

Dallara décroche sa première victoire en LMP2

L'équipe russe SMP Racing a offert à Dallara sa première victoire comme constructeur LMP2, sur le Circuit Paul Ricard.

#27 SMP Racing Dallara P217 - Gibson: Matevos Isaakyan, Egor Orudzhev
#27 SMP Racing Dallara P217 Nissan: Matevos Isaakyan, Egor Orudzhev
#9 AT Racing, Ligier JS P3 - Nissan: Alexander Talkanitsa, Alexander Talkanitsa JR, Mikkel Jensen
#55 Spirit of Race, Ferrari F488 GTE: Duncan Cameron, Matt Griffin, Aaron Scott
#19 M.Racing - YMR, Norma M 30 - Nissan: Yann Ehrlacher, Erwin Creed
#21 Dragonspeed, Oreca 07 - Gibson: Henrik Hedman, Nicolas Lapierre, Ben Hanley

SMP Racing a remporté dimanche les 4 Heures du Castellet, signant non seulement son premier succès de la saison mais également le tout premier du châssis Dallara en LMP2. Matevos Isaakyan et Egor Orudzhev ont réalisé une course solide et parfaite, survolant l'épreuve après avoir pris le quatrième temps des qualifications samedi. Les deux hommes ont coupé la ligne d'arrivée avec une avance de 1'27 sur la G-Drive #22. 

Le début de course avait été marqué par la belle bagarre entre DragonSpeed, parti en pole position, et l'équipage leader du championnat, qui porte son avance à sept points au classement sur United Autosports grâce à sa deuxième place. L'équipe américaine complète d'ailleurs le podium pour se maintenir dans la course, alors qu'il reste désormais deux manches à disputer, à Spa puis Portimao. 

L'épreuve disputée sur le Circuit Paul Ricard a couronné le troisième constructeur LMP2 différent en quatre épreuves cette année. Trois constructeurs d'ailleurs représentés sur chacune des marches du podium. On trouve ensuite la première ORECA du team Graff, devant la Ligier de Panis-Barthez Compétition, tandis que DragonSpeed est rentré dans le rang au fil de la course pour terminer septième.

Dans les rangs du LMP3, la victoire est revenue à John Falb et Martin Hippe chez United Autosports, tandis que la catégorie GTE a été remportée par Matt Griffin, Duncan Cameron et Aaron Scott, dominateurs au volant de la Ferrari #55 de Spirit of Race. 

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Deuxième pole position de la saison pour Nicolas Lapierre
Article suivant Le calendrier 2018 de l'ELMS a été présenté

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France