WRC
12 févr.
-
16 févr.
Événement terminé
C
Rallye du Mexique
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
23 jours
Formule E
14 févr.
-
15 févr.
Événement terminé
C
E-Prix de Marrakesh
27 févr.
-
29 févr.
Prochain événement dans
9 jours
WEC
22 févr.
-
23 févr.
EL1 dans
5 jours
18 mars
-
20 mars
Prochain événement dans
29 jours
WSBK
C
Phillip Island
28 févr.
-
01 mars
SBK EL1 dans
10 jours
C
Losail
13 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
24 jours
Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
24 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
30 jours
MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
EL1 dans
18 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
30 jours

Comment G-Drive compte aligner trois pilotes "pro" en LMP2

partages
commentaires
Comment G-Drive compte aligner trois pilotes "pro" en LMP2
Par :
24 févr. 2018 à 17:01

L'équipe russe G-Drive Racing souhaite enrôler cette année un équipage entièrement professionnel en ELMS. Aux yeux de la concurrence, cette perspective viendrait menacer la stabilité du LMP2 et jeter une part de discrédit.  

#22 G-Drive Racing, Oreca 07 - Gibson: Memo Rojas, Nicolas Minassian, Leo Roussel
#26 G-Drive Racing ORECA 07-Gibson: Roman Rusinov
#22 G-Drive Racing, Oreca 07 - Gibson: Memo Rojas, Ryo Hirakawa, Leo Roussel
#22 G-Drive Racing, Oreca 07 - Gibson: Memo Rojas, Ryo Hirakawa, Leo Roussel
#22 G-Drive Racing, Oreca 07 - Gibson: Memo Rojas, Ryo Hirakawa, Leo Roussel
#22 G-Drive Racing, Oreca 07 - Gibson: Memo Rojas, Ryo Hirakawa, Leo Roussel
#26 G-Drive Racing ORECA 07-Gibson: Mahaveer Raghunathan
#26 G-Drive Racing ORECA 07-Gibson: Roman Rusinov, Pierre Thiriet, Nico Müller
#26 G-Drive Racing ORECA 07-Gibson: Roman Rusinov, Pierre Thiriet, Nico Müller
#22 G-Drive Racing, Oreca 07 - Gibson: Memo Rojas, Ryo Hirakawa, Leo Roussel
#26 G-Drive Racing ORECA 07-Gibson: Roman Rusinov, Pierre Thiriet, James Rossiter
#22 G-Drive Racing, Oreca 07 - Gibson: Memo Rojas, Ryo Hirakawa, Leo Roussel

G-Drive a demandé une dérogation pour former un trio composé de Jean-Éric Vergne, Matthieu Vaxiviere et Roman Rusinov, engagé au volant d'une ORECA 07 LMP2 en ELMS. Une dérogation qui pourrait également concerner les 24 Heures du Mans, en dépit d'une réglementation LMP2 qui stipule qu'au moins un pilote sur les trois doit être "amateur". Comprenez que celui-ci ne doit pas être classé mieux que "Silver" dans la liste de catégorisation des pilotes publiée par la FIA. 

Ce que dit le nouveau règlement

Par cette sollicitation, G-Drive Racing cherche en fait à exploiter une clause qui figure cette année dans le Règlement Sportif du WEC et de l'ELMS, et qui autorise, sous conditions, l'attribution d'une dérogation.

Directeur Sports de l'ACO, Vincent Beaumesnil justifie la présence de cette clause par l'incertitude qui régnait autour de l'avenir des deux championnats, dans un souci d'assurer une grille suffisamment fournie. "Nous avons réalisé qu'il pourrait y avoir une situation dans laquelle les règles existantes auraient bloqué certains engagements ou projets", explique-t-il à Motorsport.com

Selon le Règlement Sportif 2018, c'est une commission spéciale, qui aura le dernier mot pour l'attribution ou non d'une telle dérogation.

"Un comité dédié, composé d’un représentant de la FIA, d’un représentant de l’ACO et d’un représentant du promoteur LMEM, peut accorder une dérogation temporaire à la règle de composition des équipages, sur demande du concurrent, sous réserve que cette dérogation : ne compromette pas la sécurité en piste ; ne constitue pas un avantage sportif par rapport aux autres équipages engagés dans la même catégorie", précise l'article 10.9.2.

Du côté du G-Drive Racing, Roman Rusinov estime qu'il ne devrait pas être catégorisé comme un pilote "Gold" par la FIA mais plutôt comme un pilote "Silver", alors qu'il est employé à plein temps par Gazprom, propriétaire de G-Drive, et n'est sur le papier pas un pilote professionnel.

"C'est très amusant, car ils me mettent Gold et ils oublient tous les pilotes qui viennent du GP2, ils oublient Julien Canal, Pierre Thiriet, qui sont toujours Silver", argumente le pilote russe, ajoutant trouver cette situation "très étrange".  Roman Rusinov avait déjà développé la même thèse fin 2016, lorsque la FIA l'avait fait passer su statut de pilote "Silver" à celui de pilote "Gold".

Les inquiétudes de la concurrence

Si la dérogation demandée par G-Drive venait à être accordée, l'autorisant à disposer d'un line-up qui se compose d'un pilote "Platinum" et de deux pilotes "Gold", la concurrence ne manquerait sans doute pas de réagir. Le sujet est d'ailleurs déjà vecteur de crispation et inquiète les acteurs de la catégorie LMP2, intialement pensée autour du principe clé de gentleman driver.

"Cela a créé beaucoup d'incertitude autour de la catégorie, ça pourrait affecter sa viabilité et celle de notre business", déplore Richard Dean, qui dirige l'équipe United Autosports. "Si c'est approuvé, ça ruinera tout en discréditant tout le concept du LMP2 tel qu'il est actuellement. Ce serait très dommageable pour le P2 d'ouvrir une boîte de Pandore alors que tout paraît positif."

Avec Gary Watkins et Aleksandr Kabanovsky

Article suivant
L'ELMS officialise un plateau de 41 concurrents

Article précédent

L'ELMS officialise un plateau de 41 concurrents

Article suivant

G-Drive renonce à son équipage "pro" et convoite Alesi

G-Drive renonce à son équipage "pro" et convoite Alesi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries ELMS
Équipes G-Drive Racing
Auteur Gary Watkins