Thiriet a tout tenté, Greaves Motorsport champion!

Le Thiriet by TDS Racing a remporté les 4 Heures d'Estoril au terme d'une course mouvementée. Mais la deuxième place du Greaves Motorsport offre le titre de champion à l'écurie britannique, qui profite des malheurs de JOTA.

La course a débuté sur une piste pratiquement sèche, mais jonchée de plusieurs zones humides très piégeuses. A noter que le Greaves Motorsport avait été relégué au dernier rang de la file des prototypes, suite à une sanction infligée à l’issue des qualifications pour un chrono réalisé sous drapeau jaune. 

Au départ, Tracy Krohn se montre beaucoup trop optimiste au freinage du premier virage et sème la zizanie avec la Ligier JS P2. Plusieurs incidents sont à signaler mais JOTA conserve la tête devant l’ORECA 05 du Thiriet by TDS Racing. Après avoir résisté à un Ludovic Badey très véloce, Filipe Albuquerque creuse peu à peu un écart confortable. 

L’équipe française pense perdre gros lorsque Badey, à la fin de son premier relais, effectue une excursion hors piste. L’ORECA reprend sa route après avoir concédé plusieurs positions. 

La pluie piège JOTA

C’est l’arrivée de la pluie, après 1h20 de course, qui vient chambouler la hiérarchie. Simon Dolan a pris le relais d’Albuquerque sur la Gibson de JOTA Sport, mais le Britannique se fait piéger par la grosse averse et se plante dans les graviers. Pendant que ses rivaux rentrent aux stands pour chausser les pneus pluie, le leader du championnat perd un peu plus d’un tour, le temps d’être dégagé par les commissaires de piste. 

Un peu plus tard, une nouvelle averse beaucoup plus forte s’abat sur Estoril. AF Racing a pris les commandes devant le Greaves Motorsport, mais dans ces conditions Pierre Thiriet sort un relais magistral pour ramener l’ORECA 05 vers les avant-postes. 

Lapierre comme un avion

Tandis que JOTA a perdu très gros en vue du titre et se débat à la cinquième place, l’équipage tricolore ne réfléchit pas et continue de foncer. Pigiste de luxe pour cette manche, Nicolas Lapierre prend le relais et enfonce le clou. L’ancien pilote Toyota profite des conditions désormais séchantes pour fondre sur la BR01 d’AF Racing. Il s’empare de la tête de la course à un peu plus d’une heure de l’arrivée. S’il creuse l’écart avec ses concurrents, c’est toutefois encore insuffisant pour croire au titre, puisque le Greaves Motorsport s’installe à une deuxième place suffisante pour être sacré, bien qu’à une minute de la tête. 

Pendant que l’équipe Thiriet consolide une victoire qui lui semble promis, Harry Tincknell a pris le volant de la Gibson-Nissan du JOTA Sport et produit un effort important. A l’attaque, celui qui est dans le giron Nissan LMP1 n’amuse pas le terrain avec une seule idée en tête : revenir sur la deuxième place occupée par Greaves. Un objectif toutefois irréalisable à la régulière. 

A une demi-heure du drapeau à damier, on pense que tout est joué mais quelques gouttes de pluie font de nouveau leur apparition au virage 13, preuve que la météo peut encore semer le trouble. Mais c’est un stop-and-go infligé à Greaves Motorsport pour un arrêt au stand non-réglementaire qui est en passe de tout relancer. Finalement, Jon Lancaster observe la sanction et parvient à repartir en conservant la deuxième place. 

Avec deux victoires cette saison - comme le Thiriet by TDS Racing - le Greaves Motorsport et son trio formé par Gary Hirsch, Bjorn Wirdheim et Jon Lancaster décrochent le titre en ELMS, quatre ans après un premier sacre dans ce championnat pour l'écurie britannique. JOTA aura tout perdu sur cette course et termine en troisième position au championnat. 

Dans les rangs du GTE, la victoire est revenue à la BMW Z4 du Team Marc VDS, qui baissera le rideau à l'issue de la saison pour ses activités sport auto. AF Corse impose une de ses Ferrari en GTC, tandis que le Team LNT a résisté avec sa Ginetta-Nissan à la première apparition de la Ligier LMP3. 

ELMS - 4 Heures d'Estoril

 CATEQUIPEVOITURETRSARRETS
1 46 P2 Thiriet By Tds Racing Oreca 05 - Nissan 137 4
2 41 P2 Greaves Motorsport Gibson 015S - Nissan 137 5
3 21 P2 AF Racing BR01 - Nissan 137 5
4 38 P2 JOTA Sport Gibson 015S - Nissan 136 4
5 20 P2 AF Racing BR01 - Nissan 136 4
6 33 P2 Eurasia Motorsport Oreca 03R - Nissan 135 5
7 25 P2 Algarve Pro Racing Ligier JS P2 - Nissan 131 6
8 40 P2 Krohn Racing Ligier JS P2 - Judd 131 5
9 52 GTE BMW Team MarcVDS BMW Z4 129 3
10 99 GTE Aston Martin Racing Aston Martin Vantage V8 128 4
11 86 GTE Gulf Racing UK Porsche 911 RSR 128 6
12 55 GTE AF Corse Ferrari F458 Italia 128 4
13 60 GTE Formula Racing Ferrari F458 Italia 127 5
14 2 P3 Team LNT Ginetta - Nissan 127 4
15 56 GTE AT Racing Ferrari F458 Italia 127 5
16 9 P3 Graff Ligier JS P3 - Nissan 126 5
17 3 P3 Team LNT Ginetta - Nissan 125 5
18 63 GTC AF Corse Ferrari F458 Italia GT3 125 4
19 59 GTC TDS Racing BMW Z4 GT3 125 5
20 64 GTC AF Corse Ferrari F458 Italia GT3 125 5
21 62 GTC AF Corse Ferrari F458 Italia GT3 124 8
22 77 GTC TF Sport Aston Martin Vantage GT3 123 6
23 15 P3 SVK By Speed Factory Ginetta - Nissan 123 5
24 51 GTE AF Corse Ferrari F458 Italia 122 5
25 48 P2 Murphy Prototypes Oreca 03R - Nissan 111 6
26 88 GTE Proton Competition Porsche 911 RSR 100 4
27 68 GTC Massive Motorsport Aston Martin Vantage GT3 82 3
28 66 GTE JMW Motorsport Ferrari F458 Italia 69 3
29 5 P3 Villorba Corse Ginetta - Nissan 46 1
30 29 P2 Pegasus Racing Morgan - Nissan 9 0
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries ELMS
Événement Estoril
Circuit Circuito Estoril
Type d'article Résumé de course
Tags course, endurance, estoril, gtc, gte, lmp2, lmp3