Kubica veut "se faire plaisir" au Mugello

partages
commentaires
Kubica veut
16 mars 2016 à 17:44

Le Polonais, qui disputera ce week-end sa première course sur circuit depuis la F1 en 2010, n'aura pas la partie facile mais veut avant tout, comme il l'a expliqué à Motorsport.com, se faire plaisir.

Robert Kubica, Maciek Szczepaniak, Ford Fiesta WRC
Robert Kubica, Maciek Szczepaniak, Ford Fiesta WRC
Robert Kubica
Robert Kubica, Maciek Szczepaniak, Ford Fiesta WRC
Robert Kubica, Renault F1 Team
#329 Toyota : Martin Prokop, Jan Tomanek
Martin Prokop
Martin Prokop, Jan Tomanek, Ford Fiesta RS WRC

Robert Kubica doit sa présence aux 12 Heures du Mugello, ce week-end, à son confrère rallyman Martin Prokop. Pour le Tchèque, ce sera la toute première expérience sur circuit dans une année riche en nouveautés après sa découverte du Dakar au mois de janvier dernier.

"Martin a une excellente équipe de rallye, et a récemment acheté une Mercedes SLS GT3", a expliqué Kubica à Motorsport.com. "Il veut acquérir de l'expérience sur piste, et m'a fait une offre : pourquoi ne viendrais-tu pas nous aider ? Comme je suis resté là à ne rien faire depuis mon dernier rallye, au Monte-Carlo, j'ai décidé d'accepter. Mais le principal objectif est de se faire plaisir."

J'ai perdu dix kilos. J'ai essayé ma combinaison F1 de 2010 et je suis exactement tel qu'il y a six ans !

Robert Kubica

Si la course de ce week-end sera l'occasion pour Kubica de s'étalonner, il semble aussi ravi de remplir le rôle de tuteur pour son équipier.

"Pour toute l'équipe, ce sera la première expérience en circuit. La première des priorités sera d'expliquer du mieux possible à Martin les trajectoires, les points de freinage et le reste. Comme il vient du rallye, tout cela sera nouveau pour lui", poursuit-il.

"Nous avons aussi pensé à mettre un deuxième siège dans la voiture pour pouvoir faire quelques tours ensemble, ce sera ainsi plus facile de lui expliquer les bases. La Mercedes est équipée d'un siège de monoplace, et ce ne sera pas facile de combiner nos deux tailles car j'ai perdu dix kilos ces derniers mois. J'ai débuté un programme d'entraînement intensif et je me sens très bien maintenant. Je dois vous dire que j'ai essayé ma combinaison F1 de 2010 et je suis exactement tel qu'il y a six ans ! J'avais déjà essayé il y a quelques années, mais avec des résultats très différents."

Kubica n'a plus couru sur circuit depuis son dernier Grand Prix de F1 en 2010, justement, et n'a pris part qu'à quelques séances d'essais - avec Mercedes en DTM notamment - depuis son accident survenu lors d'un petit rallye italien en février 2011, dans lequel il avait été blessé gravement à la main et au bras.

Une GT3 pas adaptée

Si, comme il le dit, l'objectif sera avant tout de se faire plaisir - et donc de "former" Martin Prokop -, le Polonais sait aussi que ces courses ne seront pas une partie de plaisir. On a bien dit ces courses, car les 12 Heures du Mugello ont la particularité d'être disputées en deux fois.

"Le vendredi il y a une course de quatre heures, puis une autre de huit heures le lendemain. Nous ne sommes que deux pilotes, donc nous nous préparons à passer beaucoup de temps dans la voiture", dit Kubica.

Je n'ai jamais piloté de GT3, donc je ne sais pas vraiment à quoi m'attendre. Mais nous n'avons clairement pas de pression. Bien sûr, je vais essayer de comprendre aussi quelles sont les limites de mon bras sur circuit, et ce ne sera pas facile car la voiture n'est pas configurée pour moi."

"Les commandes, par exemple, sont toutes à droite, mais on verra bien. On a assez de temps pour s'en accommoder."

Nul doute que Kubica, qui ne peut poursuivre cette année en rallye comme indépendant et a dit plusieurs fois envisager un retour en circuit depuis l'année dernière, se servira de cette expérience pour se situer et trouver enfin un moyen de poursuivre sa carrière.

Propos recueillis par Roberto Chinchero

Article suivant
Une LMP3 à hydrogène en course dès cet été

Article précédent

Une LMP3 à hydrogène en course dès cet été

Article suivant

Premier succès international pour la Renault R.S.01

Premier succès international pour la Renault R.S.01
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Endurance
Pilotes Robert Kubica