Le Mans - H+7 : Alerte chez Audi, Toyota se replace !

B

B.D., Le Mans - Alors que le ciel s'obscurcit doucement au-dessus du circuit du Mans, le rythme des trois Audi R18 e-tron quattro ne faiblit pas en tête. On se dirige même vers un gros duel entre la n°1 et la n°2, puisque Benoît Tréluyer et Loïc Duval, les deux Frenchies de l'équipe allemande, se rendent coup pour coup. Alors que l'écart était d'une minute lors du restart au cours de l'heure précédente, il est tombé à 41 secondes à 21h22. Derrière, les Toyota ne parviennent pas à suivre le même rythme et tournent toujours entre trois et cinq secondes moins vite. La gestion de la consommation, qui permet aux deux TS030 d'avoir déjà un arrêt de moins au compteur, ne semble pas permettre au constructeur japonais de faire la différence. Après plus de six heures de course, 54 concurrents sont toujours en lice puisque deux abandons seulement sont à déplorer. Mais certaines équipes connaissent des difficultés, et c'est notamment le cas de l'Alpine-Nissan n°36, qui pointe en 49e position après de nombreux déboires.
L'équipage de l'Audin°1 a peut-être perdu la course avant la nuit...
A 21h36, l'Audi de tête observe son neuvième arrêt et Tréluyer reste au volant. Mais l'Audi n°1 peine à repartir et reste même quelques longues secondes à l'arrêt devant son box. Dans le même temps, l'Audi n°2 observe elle aussi son arrêt et repart sans souci, ce qui réduit à 15 secondes l'écart entre les deux leaders. Les premiers soucis arrivent pour Audi, puisque la n°3 part en tête-à-queue à la chicane Dunlop. Pneu arrière-droit crevé suite à un contact avec une autre voiture, Oliver Jarvis doit parcourir les 10 kilomètres restant du tracé pour rejoindre son stand, ce qu'il fait à une vitesse impressionnante, sur la jante ! L'alerte générale se poursuit chez Audi, lorsque le leader rentre moins de deux tours après son arrêt précédent, avant d'être rentrée dans son stand ! Ces événements marquent le changement de leader, puisque l'Audi n°2 prend la tête au terme de son centième tour. Derrière, les deux Toyota profitent de l'aubaine pour se replacer en deuxième et troisième positions. Peu avant 22 heures, l'Audi n°1 est toujours dans son stand, et les mécaniciens s'affairent. On suspecte un problème de boîte de vitesses, et plus précisément d'un capteur au niveau du villebrequin. Tombée en 7e place, cette voiture devance la Rebellion n°12, elle aussi rentrée dans son stand suite à des soucis techniques. Les leaders par catégorie : LMP1 : Audi n°2 - Duval/Kristensen/McNish LMP2 : G-Drive Racing n°26 - Rusinov/Martin/Conway LM GTE Pro : Aston Martin n°99 - Bell/Makowiecki/Senna LM GTE Am : Proton Competition n°88 - Ried/Roda/Ruberti

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Pilotes Benoit Tréluyer , Oliver Jarvis , Loïc Duval , Aston Martin
Équipes Proton Competition , G-Drive Racing
Type d'article Actualités