Prost - Être dans la voiture qui peut gagner Le Mans

partages
commentaires
Prost - Être dans la voiture qui peut gagner Le Mans
12 juin 2014 à 15:00

B

B.D., Le Mans - Nicolas Prost vit cette année sa septième participation aux 24 Heures du Mans, la sixième de rang avec l'équipe Rebellion. Une structure privée en LMP1 à laquelle il s'est évidemment attaché, et où il ne cache pas se sentir comme dans une deuxième famille.

Comme il l'expliquait à ToileF1 en début de semaine

, le projet de Rebellion est courageux avec la mise en piste de son propre prototype, conçu avec le soutien d'Oreca. Néanmoins, le pilote français ne cachait pas une certaine ambition et une envie de viser plus haut à l'avenir.

« N’importe quel pilote veut être dans la voiture qui veut gagner, et c’est ce que j’aimerais », a-t-il confié à ToileF1. « N’importe quelle offre venant d’un constructeur peut m’intéresser. »

L'an prochain, Nissan fera son retour en LMP1, ce qui pourrait ouvrir des portes puisque le constructeur nippon a annoncé qu'il comptait recruter des pilotes ayant l'expérience de la catégorie au Mans. Prost le sait, et quoi qu'il en soit c'est avant tout l'intérêt de telle ou telle option qui guidera son choix, même si l'on est là dans une totale spéculation à ce stade.

« Gagner avec Rebellion aurait été fantastique car c’est une équipe à laquelle je suis très attaché. Mais c’est vrai qu’à un certain moment j’aimerais être dans la voiture qui puisse gagner Le Mans. Je ne suis pas là pour faire de la figuration et c’est vrai qu’un constructeur en plus qui entre peut ouvrir des opportunités. »

A 32 ans, il n'exclut évidemment pas non plus de poursuivre l'aventure avec le team suisse. Quoi qu'il en soit, l'expérience parle pour lui et son profil peut s'avérer intéressant pour un nouvel arrivant en LMP1.

« La vitesse compte mais il faut aussi savoir gérer les différentes conditions. C’est quand même une course qui se gagne généralement sans faire d’erreurs, donc l’expérience acquise pendant des années peut aussi servir. Ça peut ouvrir des portes. »

Prochain article Endurance
WEC - Buemi : Une manche à Montréal, ce serait le top !

Article précédent

WEC - Buemi : Une manche à Montréal, ce serait le top !

Article suivant

Le Mans - Trois défis majeurs racontés par Alexandre Imperatori

Le Mans - Trois défis majeurs racontés par Alexandre Imperatori

À propos de cet article

Séries Endurance
Pilotes Nicolas Prost
Type d'article Actualités