Webber - L'ambiance d'équipe est la plus grosse différence avec la F1

Un an après avoir quitté la Formule 1, où il a évolué pendant plus de 10 ans, Mark Webber vient de boucler sa première saison complète en Endurance, où il a relevé le défi Porsche

Un an après avoir quitté la Formule 1, où il a évolué pendant plus de 10 ans, Mark Webber vient de boucler sa première saison complète en Endurance, où il a relevé le défi Porsche. En WEC, le pilote australien a retrouvé beaucoup de plaisir et de passion, au sein d'un team qui a de très grands objectifs après avoir fait son retour en LMP1 cette année.

Si l'année s'est terminée pour lui par

un crash impressionnant à Interlagos

, le bilan général est plus que positif pour Webber, enthousiasmé par l'atmosphère de la discipline et son très haut niveau de compétition. Pole position, podium et leadership au petit matin des 24 Heures du Mans : l'ancien pilote Red Bull a déjà goûté de belles choses en 2014. Inévitablement, l'heure de dresser une comparaison entre l'univers F1 et son nouvel environnement s'est dessinée.

"L'ambiance dans une équipe LMP1 est la plus grosse différence", explique Webber sans hésiter. "Chaque côté du garage travaille avec le même objectif, qui est d'amener les deux voitures le plus haut possible. La communication entre les deux voitures est très ouverte et il y a un énorme échange entre les ingénieurs et les pilotes. C'est formidable de travailler de nouveau dans un environnement d'équipe approprié."

"La rivalité interne que l'on connait en F1 est presque inexistante car encourager ce type de compétition ne sert pas l'objectif du constructeur, qui est d'avoir les deux voitures devant. Cependant, je crois que l'année prochaine il y a aura un peu plus de rivalité amicale dans le garage Porsche, comme on peut le voir chez Audi et Toyota, où les pilotes se battent dur mais avec respect et pas au détriment de l'objectif global."

Chacun connait les tensions que Webber a pu entretenir avec Sebastian Vettel durant leur collaboration chez Red Bul Racing de 2009 à 2013. En Endurance, l'Australien apprécie également au plus haut point le respect sincère entre les constructeurs engagés.

"Entre les constructeurs il y a aussi un niveau de respect très sain, qui est une bouffée d'air frais en comparaison avec la pitlane en F1", lâche Webber. "Quand nos mécaniciens ont réussi à remettre la n°14 en piste avant la fin de la course au Mans, les autres équipes ont applaudi car la voiture a franchi la ligne d'arrivée ; c'était un grand moment pour moi. Chacun sait ce que c'est de ramener la voiture à la maison et combien d'efforts il faut mettre pour cette course en particulier. C'est de l'émotion, tout le monde est fatigué et c'est un événement très éprouvant, alors c'était très émouvant de voir une telle réaction de la concurrence."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Pilotes Mark Webber , Sebastian Vettel
Type d'article Actualités