WEC - La fierté de Rebellion en 2014, au prix d'efforts "surhumains"

L'année 2014 était celle de tous les dangers pour le team Rebellion Racing

L'année 2014 était celle de tous les dangers pour le team Rebellion Racing. Seule structure privée du LMP1, avant d'être rejoint par l'obscur projet Lotus-CLM, l'écurie suisse a relevé un challenge hors du commun. Pour la première fois de son histoire, l'équipe a construit son propre prototype, avec le large soutien et partenariat technique d'Oreca.

Malgré quelques défauts de jeunesse légitime, la Rebellion R-One a rapidement affiché un potentiel digne de la catégorie. Rebellion s'est néanmoins retrouvé très esseulé, dans une catégorie LMP1 évidemment dominée par les équipes d'usine et leurs systèmes hybrides. La création de la "sous-catégorie" LMP1-L, pour les teams n'embarquant pas d'hybridation, n'a pas permis d'offrir une lutte palpitante, qui s'est résumée à un duel entre les deux voitures.

Désormais, le Rebellion Racing attend des gestes supplémentaires de la part des organisateurs du WEC et des 24 Heures du Mans, avec d'éventuels ajustements techniques qui permettront à la R-One de se rapprocher un peu plus des LMP1 d'usine. Le fossé risque néanmoins d'être encore très grand en 2015, alors que le bilan de la saison écoulée est plus que jamais positif. Nicolas Prost, Nick Heidfeld et Mathias Beche ont notamment terminé au pied du podium au Mans en juin dernier.

"2014 a été l'une des saisons les plus éprouvantes que l'équipe ait connu, tant en termes de charge de travail que d'organisation", souligne Bart Hayden, team manager de l'équipe. "Le début de saison a demandé à tout le monde des efforts surhumains afin que les nouvelles voitures soient prêtes à temps. La récompense a été immédiate avec une quatrième place au classement général des 24 Heures du Mans pour la Rebellion R-One."

"Au cours des courses lointaines de la seconde moitié du championnat, nous avons pu en apprendre chaque fois un peu plus sur nos R-One et avons fait un bond en avant à chaque course. A Sao Paulo, nous avons, certes, connu quelques problèmes techniques mais avons réussi à les solutionner."

La concurrence proposée par la CLM P1 étant bien loin du compte, Rebellion achève le millésime 2014 avec huit victoires en autant de courses dans la classe LMP1-L. L'objectif est donc atteint avec beaucoup de fierté.

"Nous finissons donc sur un sans-faute avec 100% de victoires dans la catégorie LMP1-L. C'est un résultat dont toute l'équipe peut être fière. Nous voulons être encore plus près des voitures hybrides d'usine l'an prochain. Nous allons travailler dur pendant l'hiver pour revenir encore plus fort", promet Hayden.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Pilotes Nick Heidfeld , Bart Hayden , Nicolas Prost , Mathias Beche
Type d'article Actualités