WEC - Le COTA peut-il redistribuer les cartes pour Audi ?

C'est avec un petit point de retard seulement sur Toyota qu'Audi va reprendre sa campagne en Endurance dans dix jours, à Austin

C'est avec un petit point de retard seulement sur Toyota qu'Audi va reprendre sa campagne en Endurance dans dix jours, à Austin. Il restera alors cinq manches à disputer et tout est plus que jamais ouvert pour aller chercher le titre mondial du WEC.

C'est en remportant l'épreuve la plus importante de l'année, lors des 24 Heures du Mans, que le constructeur allemand a refait son retard, à la faveur des points doublés. Mais dans quelques jours, le Circuit des Amériques pourrait être un terrain un peu moins propice pour l'Audi R18 e-tron quattro. On le sait, par rapport aux Toyota et Porsche, le proto de la marque aux anneaux délivre moins d'énergie hybride.

"Il y a plusieurs virages serrés dans lesquels les voitures de course hybrides avec beaucoup d'énergie peuvent avoir un avantage", reconnait Chris Reinke, patron du programme LMP1 d'Audi. "Mais nous allons courir avec un système optimisé car nous voulons aussi disputer la victoire. En même temps, nous revenons à des variantes aérodynamiques avec plus d'appui."

Sur le plan comptable, le point qui sépare Toyota et Audi est quasiment anecdotique, puisque le simple gain de la pole position pourrait l'effacer. C'est donc en course que tout se jouera pour voir qui prendra l'avantage avant la fin de la saison. Une fin d'année toujours très difficile à gérer pour les équipes, avec des épreuves qui se disputent loin des bases européennes. Pour Audi, "la logistique reste un défi, mais nous y sommes habitués depuis longtemps". C'est bel et bien sur la piste que se fera la différence !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Type d'article Actualités