WEC - Webber évoque le défi mental et physique (2/2)

Durant les premiers essais qu'il a pu effectuer avec sa nouvelle équipe, Webber a passé du temps à rechercher une position idéale à bord du proto allemand

Durant les premiers essais qu'il a pu effectuer avec sa nouvelle équipe, Webber a passé du temps à rechercher une position idéale à bord du proto allemand. Mais contrairement à la F1, c'est aussi une histoire de compromis, puisque trois pilotes différents se partagent le même baquet.

"La position de pilotage est différente de la F1, vous êtes un peu plus allongé dans une monoplace", précise-t-il. "Cela signifie que j'utilise différents muscles de mon dos, et d'autres muscles que je dois utiliser différemment. D'un point de vue endurance, la position doit être aussi confortable que possible car on peut faire de très longs relais. Mais il faut aussi avoir à l'esprit que je partage la voiture avec d'autres pilotes donc il y a un certain degré de compromis. Nous devons faire des arrêts aux stands rapides."

Avec des courses plus longues et des relais pouvant aller jusqu'à trois heures de temps, le ryhtme va être bien différent de celui des Grand Prix de F1. Ainsi, Webber estime que le défi à relever sera avant tout mental.

"En termes d'endurance, je pense que ce sera plus mental que physique. Le niveau de concentration sera au sommet, évidemment pour doubler les retardataires, et d'autres choses comme ça. Physiquement, ce sera probablement moins exigeant que ce à quoi je suis habitué, mais mentalement ce sera équivalent car la gestion du trafic se fait sur une longue période."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Type d'article Actualités