WEC - Webber retrouve une discipline modernisée

En renouant avec le monde de l'Endurance, Mark Webber savait qu'il trouverait une catégorie qui a énormément évolué depuis son dernier passage au volant de voitures prototypes

En renouant avec le monde de l'Endurance, Mark Webber savait qu'il trouverait une catégorie qui a énormément évolué depuis son dernier passage au volant de voitures prototypes. La dernière fois qu'il avait pris en main une LMP1 remonte en effet à la fin des années 90, lorsque l'Australien avait participé à la malheureuse aventure Mercedes-Benz au Mans.

Quelques semaines après avoir redécouvert la catégorie et effectué ses premiers essais avec Porsche, Webber a évidemment constaté les nombreuses évolutions. Il décrit une discipline qui s'est beaucoup inspirée de la Formule 1 et qui est devenue très pointue techniquement.

"La plus grosse différence, c'est qu'il n'y avait pas de système électrique ou hybride sur les voitures dans les années 90, c'était davantage la course à la vieille école", se rappelle l'ancien pilote Red Bull. "Il n'y avait pas de vitesses au volant et plein de choses comme ça, tandis que maintenant la voiture ressemble plus à une F1 avec un toit."

"C'est techniquement très avancé de nos jours et on peut voir l'énorme influence de la technologie de la F1 des années 2000. C'est pour ça que les voitures sont si rapides et proches de la F1 en termes de rythme et de temps au tour."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Pilotes Mark Webber
Type d'article Actualités