Quatrième titre pour Jarvis au Motul Roof of Africa 2016

partages
commentaires
Quatrième titre pour Jarvis au Motul Roof of Africa 2016
Par : Tim Biesbrouck
Traduit par: Benjamin Vinel
3 déc. 2016 à 16:33

Graham Jarvis a battu son rival Alfredo Gómez après une longue lutte qui s'est prolongée jusqu'à l'arrivée du Motul Roof of Africa 2016.

Graham Jarvis
Alfredo Gomez Cantero
Alfredo Gomez Cantero
Scott Bouverie, Dwayne Kleynhans, Alfredo Gomez Cantero
Travis Teasdale
Brett Swanepoel, Billy Bolt
Billy Bolt
Marc Bourgeois
Marc Bourgeois
Kirsten Landman
Charles Van Niekerk
Brad Schumann

T.B., Maseru - Jarvis et Gómez ont fait la course ensemble pendant une grande partie de l'événement, qui est considéré comme l'une des courses d'endurance motocross les plus extrêmes. Les concurrents ont dû parcourir 400 km à travers les terrains les plus accidentés du Lesotho.

Âgé de 41 ans, Jarvis a creusé un léger écart au terme du troisième et dernier jour de course, disputé sur 140 km. Le vétéran britannique a conservé la tête le long de Bushman's Pass pour franchir la ligne d'arrivée en vainqueur au guidon de sa Husqvarna.

"Je suis très heureux, c'est incroyable de remporter un quatrième titre", a déclaré Jarvis après avoir essuyé son visage maculé de terre. "Quel terrain varié, quelle longue journée ! J'avais tout juste l'énergie suffisante pour finir la course."

"C'est à mi-chemin que j'ai su que ça allait être un sprint vers la ligne d'arrivée. À partir du dernier ravitaillement en essence, nous avons attaqué à fond, nous volions ! Mais il y a aussi le facteur chance, à ce stade."

Gómez n'a pris le départ que 30 secondes après son rival britannique et s'est montré aussi rapide. Mais dépasser dans la dernière partie de la course n'était pas possible, en raison du terrain accidenté. "Je suis très heureux car cette course est vraiment dure, il y a beaucoup de pierres et elles bougent tout le temps", a commenté le pilote d'usine KTM après la course. "C'est difficile d'avoir de la traction, et il faut un peu de chance aussi. La course est folle, et très longue. J'ai les mains complètement détruites !"

"J'ai commencé la journée à l'attaque, j'essayais de rattraper Graham. Quand je l'ai rejoint, nous avons attaqué et piloté ensemble pendant longtemps. J'ai essayé le semer, lui aussi, mais j'ai toujours été capable de le suivre."

Grande bataille pour la troisième place

Cinq pilotes sud-africains et Billy Bolt, un jeune Britannique de 18 ans, se sont battus pour la troisième place. Ils n'ont pas hésité à prendre des risques, réduisant même l'écart sur les deux pilotes de tête à moins de sept minutes à un certain stade de la course.

Au final, Scott Bouverie s'est classé troisième devant Travis Teasdale, Blake Gutzeit et Brett Swanepoel. Billy Bolt a perdu du terrain dans les derniers instants de la course après un petit problème technique suivi par une erreur de navigation. Il s'est classé septième, devant l'Allemand Andreas Lettenbichler et les Sud-Africains Altus de Wet et Dwayne Kleynhans.

Marc Bourgeois, pilote français sur Yamaha, a été classé 20e dans la catégorie or après avoir remporté la course "round the houses" à Maseru ce jeudi, mais a perdu du temps vendredi lorsqu'il est resté coincé dans les montagnes pendant deux heures.

Des pilotes déshydratés

Cette course de 400 kilomètres parcourus en trois jours a été un défi pour la plupart des pilotes, surtout vendredi, avec 160 km sur les terrains les plus accidentés du Lesotho. Nombreux sont les concurrents qui n'ont pas franchi la ligne d'arrivée à temps ce jour-là. Cependant, la plupart d'entre eux ont été autorisés à prendre le départ de la dernière journée. Certains pilotes ont été soignés, s'étant déshydratés dans des conditions chaudes : 30 °C lors de cette course d'endurance extrême.

La plupart des pilotes de pointe souhaitent participer au Roof of Africa de nouveau l'an prochain : ce devrait être, une nouvelle fois, la dernière étape du championnat de hard enduro en motocross.

Article suivant
"L'une des éditions les plus dures" du Roof of Africa, selon l'organisateur

Article précédent

"L'une des éditions les plus dures" du Roof of Africa, selon l'organisateur

Article suivant

Premier accident mortel au Roof of Africa

Premier accident mortel au Roof of Africa
Charger les commentaires