Callum Ilott, le jeune que Red Bull avait mis sur les traces de Verstappen

Quel point commun entre Max Verstappen et Callum Ilott ? Ces deux jeunes pilotes, un Néerlandais de 18 ans et un Anglais de 17 ans ont la particularité d'avoir suivi les mêmes premiers pas vers la F1. Sans succès suffisant pour ce dernier.

Callum Ilott, le jeune que Red Bull avait mis sur les traces de Verstappen
Max Verstappen
Max Verstappen
Max Verstappen
Max Verstappen
Callum Ilott, Van Amersfoort Racing, Dallara F312 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Van Amersfoort Racing, Dallara F312 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Van Amersfoort Racing, Dallara F312 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Van Amersfoort Racing, Dallara F312 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Van Amersfoort Racing, Dallara F312 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Van Amersfoort Racing, Dallara F312 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Van Amersfoort Racing, Dallara F312 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Van Amersfoort Racing, Dallara F312 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Van Amersfoort Racing, Dallara F312 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Van Amersfoort Racing, Dallara F312 - Mercedes-Benz
Podium : Callum Ilott, Van Amersfoort Racing Dallara F312 – Mercedes-Benz
Callum Ilott, Van Amersfoort Racing Dallara F312 – Mercedes-Benz

C'est en 2014 que le jeune Max Verstappen, tout droit sorti du karting, a créé la surprise en rejoignant d'emblée la F3 Europe à l'âge de seize ans. Qui plus est avec une réussite certaine : une série de six victoires consécutives à Spa-Francorchamps et au Norisring lui a permis d'être repéré par Red Bull, recruté au sein du Junior Team et titularisé chez Toro Rosso dans la foulée pour la saison 2015.

Courir en F3 Europe sans avoir d'expérience préalable en monoplace allait être proscrit par la FIA par la suite, mais pas avant que deux autres jeunes talents ne tentent leur chance, Alessio Lorandi et Callum Ilott.

Le jeune Britannique avait une lourde tâche sur les épaules : suivre les traces de Verstappen en brillant pour sa première saison en monoplace. Mais les performances du Néerlandais relevaient de l'exception. Malgré une saison fort honorable conclue à la 12e place du championnat - loin devant Lorandi, Champion du monde de karting en 2013 - Ilott a été écarté du Red Bull Junior Team.

"Ça allait forcément être difficile de suivre la progression de Max", commente l'ancien pilote Carlin pour Motorsport.com. "Mais c'est le niveau que les pilotes doivent attendre s'ils veulent se battre pour une place en F1 et qu'ils ne peuvent pas s'acheter un baquet."

"Max est devenu une sorte de référence, et c'est compréhensible, mais son introduction à la monoplace et sa préparation pour la monoplace étaient très différentes des miennes."

En effet, avant ses débuts en F3 Europe, Verstappen avait participé au championnat hivernal de Florida Winter Series tout en faisant de nombreux essais en Formule Renault 2.0.

Reconnaissance envers Red Bull

Quoi qu'il en soit, Ilott tient à déclarer sa gratitude envers le Red Bull Junior Team, qui lui a mis le pied à l'étrier en monoplace.

"Je serai toujours reconnaissant envers le Dr Marko d'avoir soutenu ma saison et de m'avoir poussé à passer directement du karting à la F3. Avoir fait partie de la famille Red Bull en 2015 a été un privilège et m'a fait découvrir le sport automobile de façon relevée mais enthousiasmante."

"Pour moi, ma première année en monoplace était une année d'apprentissage. J'ai essayé d'avoir les meilleurs résultats possibles et de faire le meilleur travail possible pour apprendre rapidement et être aussi performant que Red Bull l'attend de ses pilotes, rookies ou non."

"J'ai été le premier pilote sélectionné par Red Bull à passer directement du karting à la F3 et cela a été une excellente expérience d'apprentissage, malgré la décision qui a suivi."

Ilott se sent-il plus détendu sans la pression imposée par Red Bull ? "Je crois en mes propres capacités, que je sois seul ou soutenu par quelqu'un", répond-il. "En fin de compte, il y a toujours quelqu'un qui vous soutient, et le plus important, c'est de se soutenir soi-même."

Déjà une victoire en 2016

Après sa première campagne chez Carlin, Ilott a rejoint Van Amersfoort Racing (justement l'ancienne équipe de Verstappen) pour la saison 2016. Avec un succès certain, puisqu'il a remporté la deuxième manche du premier meeting au Paul Ricard, prenant l'avantage sur Nick Cassidy et sa Prema après que quelques leaders ont été éliminés dans un carambolage au départ.

"VAR fait un effort significatif pour être encore plus compétitif et c'est une bonne opportunité pour moi de faire l'expérience du travail dans une autre équipe", déclare Ilott. "La voiture s'est déjà améliorée et je sais que nous sommes motivés pour être compétitifs."

"Prema a montré avoir la meilleure voiture ces dernières saisons et l'an dernier, ils avaient en Felix [Rosenqvist] pilote de F3 très expérimenté qui soutenait toute l'équipe. Le paddock relève le défi et travaille dur dans l'objectif que les résultats de cette année soient différents."

"Ce sera intéressant de voir où nous nous situons après les premiers weekends de course. J'ai bon espoir que [d'autres] victoires soient possibles, ainsi que la lutte pour le titre."

De Volkswagen à Mercedes

Pour la saison 2016, Van Amersfoort Racing a changé de motoriste, passant de Volkswagen à Mercedes. Les groupes motopropulseurs de la marque à l'étoile seront nouveaux pour Ilott, qui pilotait une Dallara-Volkswagen pour Carlin l'an passé. L'an dernier, le top 10 du championnat était composé de cinq pilotes Mercedes et de cinq pilotes Volkswagen.

"J'ai remarqué quelques différences subtiles. J'ai fini les 33 courses en 2015, démontrant une excellente fiabilité avec Carlin et Volkswagen. J'espère voir la même fiabilité cette année avec VAR et Mercedes", conclut Ilott.

Propos recueillis par Darshan Chokhani

partages
commentaires
Stroll - "36 pilotes l'an dernier, c'était ridicule"
Article précédent

Stroll - "36 pilotes l'an dernier, c'était ridicule"

Article suivant

Ilott s'insurge contre l'interdiction du saut karting-F3 par la FIA

Ilott s'insurge contre l'interdiction du saut karting-F3 par la FIA
Charger les commentaires